17 Mar 2009

 « Alignement de la France » , « perte d’indépendance de la France », « abandon d’une défense européenne », voilà quelques formules qu’on entend aujourd’hui dans la bouche des socialistes et de quelques élus de droite à propos de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’OTAN.

Et pourtant, le comme l’UMP ont soutenu, lors du débat sur le traité constitutionnel européen, et ils soutiennent dans le , les dispositions suivantes :

La politique de sécurité et de défense commune de l’ « respecte les obligations découlant du traité de l’Atlantique Nord pour certains Etats membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l’OTAN. »

Le texte précise que cette politique de sécurité et de défense commune est « compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans le cadre de l’OTAN ».

Il ajoute que « les engagements et la coopération demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l’OTAN qui reste, pour les Etats qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en oeuvre ».

Tel est le texte que le PS et l’UMP ont ratifié.

De qui se moquent ces gens ? Combien de temps encore le PS va-t-il abuser l’opinion en faisant croire le contraire de ce qu’il fait ?

Lu 3481 fois Imprimer Imprimer
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes. Moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
Mots-Clés (tags) : , , , ,

4 Réponses pour “OTAN et hypocrisies politiciennes”

  1. karabelias a dit :

    Il ne faut pas oublier non plus que Lionel Jospin( qu’ on a vu a la television protester contre l’ alignement de la France..), chef du gouvernement a l’ epoque, ainsi que la majorite du PS, ont ete POUR la guerre en ex Yougoslavie ( une guerre contre l’ Europe en fait) et collabore avec enthousiasme avec les forces militaires de l’OTAN. Mr Kouchner en particulier ( alors Mitterandiste, socialiste etc.,, puis  »roi » du Kosovo comme recompense a ses services ), ainsi que B.H L, Brauman et Glucksman( pardon si je me trompe en orthographe) ( qui ont meme publie un grand article dans le  »Monde » intitule  »BOMBARDEZ ») etaient tout a fait alignes sur les theses de l’ OTAN. Kouchner, pour dire la verite, a bien change de veste et de casquette, mais il faut reconnaitre qu’ il est reste fidele a ses positions…Bref – et moralite: ils se fichent tous pas mal de l’ independance de la France

  2. Robert de Prades a dit :

    Et que dire d’un Strauss Khan acceptant la bave aux lèvres de présider le FMI et faisant, il ya quelques mois, un constat alarmant, lors des émeutes de la faim.
    « J’ai un cas de conscience ». Socialiste jaurésien ?

    Que dire de l’ambiguité (ambivalence presque) du discours usuel d’un (d’une) tête de file « socialiste » du PS.
    Je soutiens le TCE, je ratifie Lisbonne, mais , aujourd’hui, à l’occasion, je dénonce une perte d’indépendance de la France vis à vis de l’OTAN.
    Que dire de la perte d’indépendance vis à vis de l’Europe, de ses traités à répétition et de la multiplication de ses directives « autoritaires », de l’OMC et de ses diktats, etc….
    Que dire de leur indépendance idéologique, confrontés comme ils le sont avec cette « idée récurente » que le capitalisme, la mondialisation et tout le reste, sont incontournables.Un mal avec lequel on doit composer.

    Je prône une politique « ulta capitaliste » au niveau européen et je propose du « social » dans mon « pauvre pays ».
    Vous comprenez, comment faire autrement….., mais comptez sur nous nous allons nous battre et nous gagnerons…. (passant, bien sûr, d’un ton larmoyant à celui d’un compétiteur inflexible).

    Je fais en sous-main, en gros et je fais mine de condamner, au détail.

    Que pourrait me répondre, si il ou elle se montrait, pour une fois sincère (donc politiquement peu correcte), une « grosse pointure » du PS, Ségolène ou Martine en tête:
    Que voulez vous, mon pauvre ami (là, il est de bon ton de faire  » peuple », même si on ne sait plus faire depuis longtemps) il faut bien « assouplir l’électeur socialo-indécis ».
    De la gesticulation, de l’équilibrisme, de la prestidigitation…Une manière de remplir les urnes, à son compte, sans les « bourrer ».

    Ou alors, une autre solution: ils ne savent pas lire ou sont intellectuellement limités, incapables de décrypter (de soupeser) le TCE et auraient du suivre les meetings du ci-devant Raoul. Dans ce cas, désolant mais plus aisément pardonnable, ils ne méritent pas plus mon bulletin.

    Et pour faire bon poids, tournons nous vers « les autres » de droite:

    Que dire, donc, dans ce cas précis, de ces « ultra-capitalos » ( pas libéraux, on ne peut être libéral et liberticide) qui, s' »étiquetant » allègrement et à moindre frais, se disent « gaulistes ».
    Mêmes calculs, même indigence intellectuelle ou besoin d’une légitimité ?
    Même pas, un simple jeu de « chaises musicales », le « pousse toi de là que je m’y mette ».
    Le Grand Charles doit jouer des castagnettes à Colombey. Doit avoir des fourmis dans les tibias quand ils les entend parler et parler encore d’indépendance nationale. Tous plus gaulistes que lui, ses rejetons.

    La France réintègre l’OTAN et pourtant, on est Jaurésien au PS et Gauliste à l’UMP.
    Les mots sont peu de chose.

    Ah ! L’appel des urnes……. et du gros fauteuil qui et au fond.
    La dépendance aux sacrosaintes prérogatives du Politique arriviste.

  3. Robert de Prades a dit :

    Vous prie de pardonner cette « aile » que j’ai omis de coller à gaulliste. J’ai toujours eu du mal à épeler ce (gros) mot et en outre ce n’étais pas un ange.
    Peut être que si tout le monde leur retirait un(e) » l « , ils finiraient par se casser définitivement la G…..

  4. BA a dit :

    Décidément, nous sommes en 1929.

    Les villes américaines voient se multiplier les campements de fortune de SDF :

    http://www.nytimes.com/2009/03/26/us/26tents.html?_r=1

Répondre