07 Oct 2013

Dans l’esprit des philosophes des Lumières et des conquêtes démocratiques qui vont de 1789 à la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, s’est peu à peu mis en place, dans la partie occidentale de l’Europe, un modèle de société. Un modèle, certes inachevé, mais qui a connu de grandes avancées tendant vers la réalisation de l’accès pour tous à la santé, à l’éducation, à la culture, au logement, à l’eau, à l’énergie, aux transports, au travail.

Depuis une trentaine d’années, des accords, négociés par les gouvernements successifs, tant au niveau européen qu’au niveau mondial, ont entrepris de remettre en cause ces avancées. Les traités européens, les accords de l’OMC, les choix du FMI ont tous eu pour finalité de subordonner les droits fondamentaux des peuples au commerce, à l’économie et à la finance. La concurrence de tous contre tous, érigée en norme de vie en commun, est l’œuvre de tous les décideurs politiques au pouvoir depuis plus de trente ans.

Une ultime étape dans la destruction finale de ce modèle de société est sur le point d’être franchie. Avec le soutien de tous les gouvernements de l’Union européenne, une grande négociation est menée depuis le 8 juillet par la Commission européenne avec les USA. Le mandat de négociation, soutenu par le gouvernement PS-EELV, est clair : il s’agit de confier la définition des règles au secteur privé en lui donnant la capacité de remettre en cause nos législations et réglementations dans tous les domaines où les firmes privées considéreront que ces normes constituent une entrave à leurs profits : normes salariales, sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales, …

Comme on l’a fait avec le traité constitutionnel européen, chacun doit s’emparer du texte du mandat de négociation et se mobiliser pour exiger le retrait de la France de ce projet de grand marché transatlantique (GMT). Pour le connaître et en débattre,  je vous invite à me rencontrer dans les localités suivantes :

Forcalquier-Mane : le 11 octobre, à 18H, à la Salle Polyvalente Henri Laugier, sur la place principale de Mane, à l’initiative d’Attac 04 et de la FASE 04.

Nice : le 12 octobre, à 14 H, au CAL Bon voyage, 2, Pont René Coty (entrée route de Turin), à l’initiative d’Attac 06, dans le cadre du Forum social départemental.

– Roquemaure (Gard) : le 7 novembre,  à 19h45, salle « la cantarelle « , 1, route de Nîmes, à l’initiative de l’association « La Parole au Peuple de Roquemaure ».

– Vauvert, le 8 novembre, à 20H30, Salle Foucaran (sous les arènes), avenue Victor Hugo,  à l’invitation du Parti de Gauche.

Paris, le 13 novembre, à 14H, au salon bio Marjolaine organisé par Nature et Progrès, Parc Floral de Paris, 118 route de la Pyramide,
75012 Paris 12.

Nancy : le 14 novembre, à 20H, à l’espace Yves Coppens, avenue des jonquilles-allée de Marken Vandoeuvre-Les-Nancy 54500 organisé par l’Association Citoyenne FdG 54, composante  du FdG 54.

– Perpignan, le 19 novembre (L’OMC et la mondialisation néolibérale) et le 11 décembre (le GMT), à 19H, Salle du Canigou, Conseil général, 30 rue Pierre Bretonneau, à l’initiative des Amis du Monde diplomatique, d’Attac 66 et de l’Université Populaire de Perpignan.

Carcassonne, le 26 novembre, à 19H45, salle Joë Bousquet, ancienne mairie, 32 rue Aimé Ramond, à l’initiative d’Attac 11

Millau, le 27 novembre, à 20H, salle La Loco, 33, avenue Gambetta, à l’initiative de l’Union Syndicale Solidaire et de Radio Larzac.

Montpellier : le 28 novembre, à 20h, salle Guillaume de Nogaret,  Espace Pitot, Boulevard Professeur Louis Vialleton, à l’initiative des Amis du Monde diplomatique.

Toulouse : le 5 décembre, de 14H à 20H30, participation aux débats organisés par l’association du Master 2 de droit européen et International de la Faculté de Droit, sur « les effets économiques, politiques et sociaux potentiels du projet d’accord de libre-échange entre les US et l’Union ».

Macon : le 6 décembre, à 20h30, salles 1 et 2 au 25 rue Gambetta, à l’invitation du groupe des Amis du Monde Diplomatique (Ain-val de Saône) avec la participation de la FASE et du comité ATTAC de Mâcon.

Thonon les Bains : le 9 décembre,  Espace des Ursules, 2, avenue d’Evian, 74500 Thonon-les-Bains, à l’initiative d’Attac 74 Chablais.

Toulouse : le 10 décembre, à 20H30, salle Duranti, 6 Rue du Lieutenant Colonel Pélissier, à l’initiative des Amis du Monde diplomatique.

Perpignan : le 11 décembre à 19H, Salle du Canigou, Conseil général, 30 rue Pierre Bretonneau, à l’initiative des Amis du Monde diplomatique, d’Attac 66 et de l’Université Populaire de Perpignan.

Narbonne, le 18 décembre, à 18H30, au palais des sports, des arts et du travail, Boulevard Docteur Léon Augé, à l’invitation du Front de Gauche.

Lu 3 609 fois Imprimer Imprimer
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes. Moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 Réponses pour “L’acte ultime de l’agonie du modèle européen : le grand marché transatlantique UE-USA”

  1. L’acte ultime de l’agonie du modèle européen : le grand marché transatlantique UE-USA - Pressenza a dit :

    […] Source : http://www.jennar.fr/?p=3125 […]

  2. gilles a dit :

    Merci de nous informer et de cette tournée de conférences, en plus du volet civil, politique et commercial de la soumission de l’Union Européenne aux États-Unis, sur le volet plus strictement militaire ( quoique …) je viens d’apprendre par wikipédia que l’homme à poigne contre l’immigration* Anders Fogh Rasmussen ( l’actuel secrétaire général de l’OTAN ) est pressenti à devenir le président du Conseil européen ou le Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité après les élections de 2014.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Élections_européennes_de_2014#Candidat_des_Lib.C3.A9raux

    *Mais attention, un vrai libéral tout de même : favorable à la libéralisation de l’économie, aux privatisations et pour un État de taille limitée.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anders_Fogh_Rasmussen

    « La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? »
    Nous n’avons pas encore voté et nous pouvons déjà savoir le résultat des élections au parlement européen, oui, mais, attention, braves gens, il ne faudrait pas perdre la tête, le recul de la démocratie et la soumission des États européens aux États-Unis par le biais de l’intégration européenne, la libéralisation de l’économie, les privatisations, la diminution de l’État-Providence, l’impérialisme à la sauce OTAN eux n’ont pas, selon ces « belles personnes » vocation à être précaires. Notre tâche est bien d’inverser leurs priorités en matière de précarité.

    Contrairement à l’intégration des pays d’Amérique du Sud dans l’ALBA ou le Mercosur, l’intégration Européenne a plus ou moins toujours été pilotée comme un volet civil de l’OTAN.

  3. yul bencher a dit :

    Merci pour cette info capitale… Je tâcherai de me trouver à Nancy le moment venu. J’ai partagé cette page à plusieurs reprises en espérant que chacun en fasse de même.
    A bientôt peut être…
    Bravo pour cet engagement…
    Cordialement…

    Yul B.

Répondre