12 Sep 2014

Lors du débat sur le traité constitutionnel européen, l’introduction de l’initiative citoyenne européenne (ICE) fut présentée comme « une grande avancée de la  ». Cette disposition qui s’est retrouvée dans le traité de Lisbonne n’est rien d’autre que le droit d’adresser une pétition à la Commission européenne. Celle-ci peut refuser d’enregistrer l’ICE avant même que les signatures soient recueillies. Elle peut aussi classer sans suite le million de signatures exigé collecté dans au moins sept pays de l’UE.

Un collectif d’associations s’est créé « l’Alliance stop Tafta » et a introduit la procédure d’enregistrement. Celle-ci vient d’être rejetée par la Commission européenne.

Au-delà des arguties juridiques avancées pour justifier ce rejet, il y a bien un refus politique du débat sur un projet de première importance pour la vie des gens et les choix de société qui ont été opérés au cours des décennies dans chacun des pays de l’UE.

La Commission montre, une fois de plus, qu’elle n’est pas au service des peuples, mais bien au service des firmes privées qu’elle a, de son propre aveu, consultés 119 fois entre janvier 2012 et avril 2013 pour préparer le mandat de négociation accepté par les gouvernements, dont le nôtre. La Commission écoute le monde des affaires et de la finance; elle refuse d’entendre les peuples.

rmj

 

Lu 7 452 fois Imprimer Imprimer
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes. Moyenne : 4,86 sur 5)
Loading...

42 Réponses pour “La Commission européenne rejette l’initiative citoyenne sur le GMT/TAFTA”

  1. Pons Georges a dit :

    Cà se confirme, nous ne pourrons pas éviter le djihad contre les lobbies, contre la Commission et ses appareils. On ne discute pas avec le capitalisme, sous quelque forme que ce soit. Ces gens là nous piétinent et nos gesticulations les font rire.
    Ce n’est évidemment pas Hollande ni Valls qui vont nous sortir de là et on ne va quand même pas laisser le soin au FN de régler la question en sortant de l’UE.
    Moralité ???

  2. claude CARRON a dit :

    Responsable associatif, j’ai moi-même pu vérifier le niveau de cette arnaque démocratique à plusieurs reprises. L’Europe des peuples solidaires OUI, mais cette Europe du fric et des droits des puissants, NON ! A jeter.

  3. Octavio Alberola a dit :

    Ce n’est pas étrange; car, depuis l’origine, cette Commission ne représente que le monde des affaires.
    Ce qui m’étonne, par contre, c’est d’en être surpris après tant d’expériences qui ont montré, au cour de l’histoire, que le pouvoir est toujours au service du monde des affaires.
    Salut

  4. Raoul Marc Jennar a dit :

    Il n’y a aucune surprise. Fallait-il pour autant passer sous silence ce nouveau démenti du discours officiel ?

  5. Raoul Marc Jennar a dit :

    Et oui, l’ICE est bien une arnaque pour naïfs. Il y a eu plus un million cent mille signatures issues de 7 Etats de l’UE pour réclamer le droit pour tous à l’accès à l’eau potable. La Commission européenne les a mises à la poubelle.

  6. caliban a dit :

    Merci pour cette triste information (que pour l’instant je n’ai vue que sur ce blog).

    Pour les peuples, la conclusion logique de tout cela n’est-elle pas de mettre fin à la Construction européenne, en clair la sortie de l’UE (il me semble qu’une menace de référendum dans ce sens plane au Royaume-Uni) ?

    Effectivement, espérer « déboulonner » la Commission, la forcer à se soumettre à la souveraineté des peuple, exigerait de changer les traités et donc de mettre d’accord les 28 gouvernements / parlements des Etats membres…

    Je ne vois personne en France aborder la question sous cet angle. Serait-ce tabou ?

  7. claude sauton a dit :

    Curieuse analyses où tout le monde fait le constat d’une UE au service exclusif du Capital et dans lesquelles on s’interdit d’en sortir au prétexte que c’est un thème que chevauche le FN. Il serait peut-être temps d’avoir moins peur de ses fantômes et regarder attentivement ce qu’en dit quelqu’un comme Frederic Lordon, entre autres.
    Faute de quoi on en vient à utiliser des mots écrans inappropriés comme « djihad » contre la commission et ses appareils.
    Il faudra donc continuer à se bagarrer pour que le débat ait lieu dans les sociétés et les parlements nationaux, là où les partis PS, UMP, Verts etc ont beaucoup à perdre.
    Amicalement

  8. martine Jouin a dit :

    Alors, les campagnes contre le GMT ont-elles encore un sens?
    COMMENT se faire entendre ?
    Comment ne pas céder au découragement, dans un tel contexte, et croire encore que des moyens de résistance sont encore possibles ?

  9. dominominus a dit :

    N’attendez rien, les décennies passent, et le pouvoir est toujours au service du monde des affaires.

  10. Lérisson a dit :

    Sur que la finance mène le monde et sa puissance est telle que nous sommes insignifiants.

  11. F. CHARBONNIER a dit :

    La démocratie, c’est bien ce machin inventé par les athéniens, et qui finalement n’était à l’usage que d’une minorité?

  12. René de VOS a dit :

    Protestons, protestons ! Il en restera toujours quelque chose… Et dire qu’il faudra encore se poser des questions électoralistes si l’extrême droite pointe son grand nez aux prochaines élections. Comment, nous les peuples, pouvons-nous nous laisser abuser de la sorte ?
    Du pain et des jeux etc…

  13. gilles delcros a dit :

    Bonjour.
    En quoi consiste la procédure d’enregistrement?

    merci

  14. Arti Louis a dit :

    Il faut tout faire, selon nos compétences, pour se défendre contre ce qu’il faudra appeler une dictature (avec ou sans FN). Les gens que je croise, croient toujours que le « responsable » c’est le gouvernement. Quant à celles et ceux que j’ai informés des articles mis à jour par Jennar, ils ne le croient pas.

  15. ELFORDY a dit :

    @Raoul Marc Jennar
    Qu’attendons nous pour fuir cet UE que nous vomissons au plus haut point, nous sommes plus nombreux, alors allons-y merde, vas-ton encore les laisser nous chier dans la gueule….

  16. Wiart a dit :

    Je dois être moins confiante ou plus vieille que tous ceux qui y avaient répondu. Pour ma part, j’avais préparé le texte, mais je n’ai pas réussi à le faire comme si je n’y croyais pas et que ne ne pouvais pas subir cette mascarade en plus. Je trouve cependant important que tous ces gens l’aient fait. Au moins, c’est là.
    Je fais partie du collectif STOPTAFTA Béthune/Bruay

  17. Revaux Dominique a dit :

    Médias : pas de son, pas d’image ….sans surprise …Est ce identique dans les autres états de l’UE ?

  18. Vinnie Reb a dit :

    Et que fait le Parlement Européen dans cette affaire ? Rien ! Ce Parlement ne sert donc à rien, puisqu’il n’a même pas eu son mot à dire sur cette question. Normal, ce n’est pas lui qui étudie les ICE, comme on pourrait s’y attendre. Non, les ICE doivent passer par la case Commission Européenne – qui, on le sait bien, est là pour servir les intérêts capitalistes, et non ceux des peuples.
    D’où mon boycott du vote aux élections européennes. Pourquoi voter pour un parlement croupion, dans une élection qui n’est qu’une mascarade, puisque de toutes façons, c’est la Commission qui décide, point final !
    Vive la sécession hors de l’Union ! Je précise que je suis militante au Front de Gauche. Croire que seul le FN parle de sortie de l’UE est aussi de la propagande, beaucoup de gens à gauche en parlent aussi. L’appartenance à l’UE conditionne énormément de choses de notre vie quotidienne que cela en devient une question de choix de société – question tellement importante que nous ne pouvons pas la laisser au seul FN. De toutes façons, le FN est un parti ultra capitaliste, il ne sortira jamais de l’UE. Les partis fascistes sont toujours très bien accommodés du capitalisme, voir ce qu’il s’est passé avant et pendant la seconde guerre mondiale.

  19. Helgorsky a dit :

    Bonjour,
    Photographe vidéaste je travaille sur des projets « Mémoires » avec différents territoires de ma région (Savoie). Il s’agit de faire se rencontrer les gens, souvent ceux auxquels on ne donne pas la parole, et avec eux créer des mémoires des lieux et des personnes par l’image, le son mais aussi la danse par ex. Il y a dans nos projets (je travaille avec une association culturelle qui s’appelle Indigo/Cie D.Transverse) une composante culturelle et sociale forte et une envie d’échanger et de partager. Pourquoi je dis cela ? Parce qu’en même temps que je mène avec d’autres nos modestes projets, il y en a qui occulte, divise, trahisse. Je suis attéré et révolté par le TAFTA, j’en parle autour de moi, beaucoup en dehors des associations et mouvements alternatifs ne sont pas au courant, et d’autres comme une personne que j’ai rencontré qui travaille au Ministère de l’Agriculture est au courant mais n’y croit pas. Il y a du boulot! Merci Mr Jennar de tout ce que vous faites pour nous éclairer. Francis

  20. Raoul Marc Jennar a dit :

    L’ICE est une pétition à la Commission qui décide si on peut l’initier. Il est possible d’adresser une pétition au Parlement européen. En vertu de l’article 207 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, celui-ci sera saisi du texte du GMT/TAFTA une fois la négociation terminée. Il pourra alors l’accepter ou le refuser. Comme il s’agit d’une négociation internationale (et non d’un texte interne à l’UE), s’il est rejeté, le traité sera mort-né. La négociation devrait se terminer fin 2015. D’ici là, aucun scrutin n’est prévu qui permettrait que se dégage une majorité pour sortir de l’UE en vertu de l’article 50. Donc, la sortie de l’UE n’est pas la réponse adéquate pour faire obstacle au GMT/TAFTA. Il faut sortir de l’incantation et se mobiliser contre ce projet en harcelant les élus européens et nationaux (qui auront eux aussi à se prononcer).

  21. Raoul Marc Jennar a dit :

    C’est pas une raison pour baisser les bras. Ou alors on est bon pour l’esclavage.

  22. Raoul Marc Jennar a dit :

    Je ne partage pas ce discours de résignation. Mais l’histoire nous apprend que les résistants furent toujours une minorité. Les autres suivent. Il faut choisir.

  23. Raoul Marc Jennar a dit :

    La démocratique athénienne c’est un embryon, une matrice qui doit généraliser son principe pour devenir le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. Il y a encore du chemin à parcourir. En particulier en France.

  24. Raoul Marc Jennar a dit :

    Personne ne s’interdit de parler de sortir de l’UE. Seulement, il ne fait pas tout mélanger. Nous sommes en face d’un projet qui a son échéance : fin 2015. Il n’y a aucun scrutin qui permette de se battre pour une majorité qui voudrait activer l’article 50 permettant la sortie de l’UE avant 2017. Alors parler de la sortie de l’UE pour s’opposer au GMT.TAFTA, c’est une fuite en avant.

  25. Raoul Marc Jennar a dit :

    Personne ne s’interdit de parler de sortir de l’UE. Seulement, il ne faut pas tout mélanger. Nous sommes en face d’un projet qui a son échéance : fin 2015. Il n’y a aucun scrutin qui permette de se battre pour une majorité qui voudrait activer l’article 50 permettant la sortie de l’UE avant 2017. Alors parler de la sortie de l’UE pour s’opposer au GMT.TAFTA, c’est une fuite en avant.

  26. Octavio Alberola a dit :

    Oui, c’est vrai, comme le dit Raoul Marc Jennar, l’histoire nous apprend… que les résistants ont finalement gagné, même su au début n’étaient qu’une minorité, parce qu’ils se sont battus dans les rues en appliquant la démocratie directe. Donc, en effet, il faut choisir… et ne pas attendre que les autres (les politiques) décident pour nous. 
Mais, avons-nous vraiment la volonté. C’est si facile de déléguer… et de fuir la responsabilité…

  27. Raoul Marc Jennar a dit :

    Voici le lien UE : http://ec.europa.eu/citizens-initiative/public/documents/2552

  28. Francis Leboutte a dit :

    Nous ne sommes pas en démocratie et ne l’avons jamais été. Au 18e siècle les pères fondateurs de nos système politique et constitutions ne parlait d’ailleurs pas de démocratie à propos du régime qu’ils mettaient en place mais de système représentatif. Par la suite, il y a eu glissement de vocabulaire et sémantique qui est venu, je crois, avec l’instauration du suffrage universel (au mieux une démocratie un jour tous les 4 ans au moment des élections). Pour les incrédules – il faut dire qu’il y a de quoi tellement nous sommes conditionnés par la propagande de cette soi-disant démocratie vendue au monde entier -, voici des citations de l’abbé Sieyès, grand inspirateur des constitutions de la période révolutionnaire et donc de nos constitutions. On voit bien qu’à cette époque le mot démocratie n’avait pas encore été détourné de son sens et de quel bois nos constitutions sont faites. Ce discours n’a rien d’exceptionnel et est à peu près celui de tous les constitutionnalistes de l’époque, comme celui de Madison, le 4ème président des États-Unis d’Amérique et sans doute le principal contributeur de la constitution étasunienne.
    Déclarations de l’abbé Sieyès en 1789, inspirateur des constitutions de la période révolutionnaire :
    « Il faut écarter le peuple en corps du gouvernement » pour créer un « corps choisi de citoyens » appelés à devenir « une classe de professionnels de la politique ». « Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

    Dossier sur le GMT : http://liege.mpoc.be/dossierGMT.pdf

  29. christian Bordeaux a dit :

    @Raoul Marc Jennar

    Adieu M. Jennar

    Pas besoins de publication. Je vous dispense de me censurer comme déjà fait suite à mon commentaire suivant l’un de vos articles rappelant des dates importantes de la Révolution française.

    Vous acceptez donc M. Jennar d’envisager une sortie de l’UE, arguant de l’art. 50. Ils riront bien à la Commission européenne le jour où l’annonce sera faite. Foutaise. Sans doute en reviendrez-vous un jour, les échecs électoraux, les larmes…
    Il y a peu encore ici même des gens de gauche, certes peu nombreux, exprimant leur volonté de sortir de l’UE était qualifiés de nationalistes, identifiés au FN. Vous étiez vous et vos semblables des purs, des durs… et Mélenchon ridiculisé par la ML Pen à la télé d’abord, ensuite dans les urnes.
    Pipeau la sortie avec l’art. 50. De la gesticulation, faire semblant de changer pour que tout reste pareil. C’est connu. Et pendant ce temps la misère s’amplifie de plus en plus rapidement (Cf. dernier rapport du SPF), les fins de mois commence le 1.
    Bon appétit Messieurs les européistes dirigeants et propagandistes du FdG et d’ailleurs.

    Souvenir. Nous avions en mars 2005 à Bordeaux avec des amis manger ensemble chez une copine (qui vous avez offert un ancien livre de droit si ma mémoire ne me fait pas défaut), le lendemain je vous avez conduit à Langon. Je n’aurait pu imaginer qu’un jour vous épouseriez la politicaillerie.
    Avec mes vœux les plus sincères d’échecs politiques.
    CR

  30. Marco JEAN-MONTCLER a dit :

    Commentaire deF. CHARBONNIERF. CHARBONNIER a dit :
    septembre 12th, 2014 à 18 h 43 min
    La démocratie, c’est bien ce machin inventé par les athéniens, et qui finalement n’était à l’usage que d’une minorité?

    DÉMOCRATIE ? Vous avez bien dit « démocratie » M. ou Mme F. CHARBONNIER ?

    Démos = le peuple, cratos = le pouvoir …
    Nous ne sommes pas en démocratie monsieur Charbonnier, les soi-disant « démocraties représentatives » qui sévissent sur notre planète ne sont pas des démocraties, ce sont des oligarchie ploutocratiques …
    Elles ont usurpé le nom de démocratie pour nous donner une illusion de pouvoir alors qu’en fait le seul pouvoir que nous avons est de déléguer nos pouvoirs à des politiciens professionnels qui décideront de tout à notre place … Et ne sont ni sanctionnés ni révoqués quand ils nous trahissent ! :
    Voir entres autres l’arnaque du TCE que nous avons rejeté par référendum lorsque par imprudence ils nous ont demandé notre avis en 2005, et qu’ils nous ont rapidement refourgué sous le nom de « traité de Lisbonne » en faisant voter nos « élus » !
    Et l’Irlande où les élus ont présenté plusieurs fois le traité au référendum jusqu’à ce que les citoyens se fatiguent et finissent pas céder au oui ?
    Et cela fait 200 ans que ça dure, 200 ans où depuis que les 1 % les plus riches ont détourné notre révolution de 1789 à leurs profits en mettant sur pied, par l’intermédiaire de constitutions écrites par des élus à leurs soldes, de fausses démocraties, nous subissons les décisions de nos « élus » manipulés par ces 1 % les plus riches.
    Et cela nous a amené, depuis 200 ans, entres autres, une dictature génocidaire (Napoléon 1er) et deux guerres mondiales fratricides qui n’ont eut pour résultat que de nous mettre en situations de dépendances face aux 1 % les plus riches qui sévissent aux États Unis en manipulant le peuple US, par le biais de présidents « élus » qui ont besoin d’eux pour se faire élire, et par le biais de la création monétaire dont ils ont le monopole avec la « FED »…

    Nos soi-disant démocraties « représentative » ne sont pas des démocraties car nous ne votons pas les lois, nous votons pour élire des maîtres qui décident à notre place de ce qui est censé être « bon pour nous », d’après eux … Et qui nous trahissent sans vergognes dès que leurs intérêts personnels sont en jeux, qui s’auto-amnistient quand c’est nécessaire et qui sont à la solde des plus riches car ils ont besoins d’eux pour se faire élire.
    Qui nous trahissent en nous pondant, entres autres, des lois scélérates comme en 1973 la loi Pompidou-Giscard-Rothschild, loi responsable de l’énorme arnaque de la dette et qui nous pompe aujourd’hui 60 000 millions d’euros chaque année ! La totalité des impôts sur le revenu n’y suffiront plus ! Et pourtant en 2013 ma mère de 93 ans a vu ses impôts sur le revenu DOUBLER et ses impôts fonciers et taxes d’habitations augmenter de 30 % !
    Elle qui a travaillé dur toute sa vie n’aurait même plus les moyens de se payer une maison de retraite, si je ne m’occupais pas d’elle ! (Quoique peut-être est-ce mieux ainsi, car aller crever seule abandonnée au milieu de vieillards décharnés et malades car sur-médicalisés pour qu’ils se « tiennent tranquille », c’est pas forcément la meilleure solution.)
    Cette année les financiers internationaux pourront faire la fête, le « service » de la « dette » va devenir chez nous le premier poste de dépense de l’état, devant l’éducation nationale !
    Imaginez un peu, M. Charbonnier, si cette trahison de nos « élus » n’avait pas eut lieu, nous aurions aujourd’hui un excédent de 60 milliards d’€ par an à distribuer à nos communes ou bien utilisable pour soigner nos environnements, mettre sur pied des énergies renouvelables ou rétablir et augmenter des droits sociaux que la droite et la fausse gauche actuelle sont en train de saccager …
    Et les traîtres qui se succèdent à la tête de l’état se gardent bien de dénoncer cette dette inique et fictive, mais dont les « intérêts » sont bien réels …
    Et compte tenu des « intérêts » que nous avons déjà payés, puisqu’ils représentent la même somme que la dette actuelle, si nous n’avions pas été trahis par Giscarnaille en 1973, nous aurions pus investir à ce jour 1693 MILIARDS D’€ dans nos infrastructures, nos logements, nos hôpitaux, nos écoles, nos service sociaux, la préservation de notre environnement, la recherche, les énergies renouvelable, voire avec le quart de cette somme aider les pays émergents à devenir autonome dans leurs productions vivrières et donc éradiquer la faim dans le monde, etc …
    Au lieu de cela nos dirigeants nous ont tous trahis en ne dénonçant pas cette dette infâme et ont probablement dépensé autant en budgets de la « défense » et en guerre de toutes sortes pour nous imposer le tout pétrole doublé du tout nucléaire, alors que des solutions pacifique et multiples existent .
    Pire, ils organisent la casse de nos services sociaux pour engraisser encore un peu plus leurs copains riches.
    Et encore pire, ces mêmes traîtres décident tout seuls si nous devons entrer en guerre contre un autre peuple, comme l’a fait Nicolas Sarkanaille avec la Lybie et comme l’a fait François Paillande avec le peuple touareg du nord du Mali, révoltés parce que leurs puits sont asséchés et/ou pollués par Aréva, pour lui permettre de nous refourguer de l’uranium pour alimenter des centrales nucléaires qui un jour ou l’autre nous péteront à la gueule car obsolètes et vieillissantes …
    Au passage, combien de femmes et enfants ont été tués lors des soi-disant-es « frappes chirugicales » ? J’aimerai bien avoir les chiffres …
    Encore au passage, lisez le livre de Pierre Marion, « le pouvoir sans visage » et vous apprendrez que la famille CHIRACanaille à de gros intérêts dans la fabrication d’armes …
    Cherchez un peu sur le net et vous verrez que l’épouse de Valéry Giscarnaille d’Estaing, prénommée Anémone, possédait un bon paquet d’actions chez Aréva, quand son mari nous a collé du nucléaire tout azimut … Et que Pompidou-Giscard avaient des accointances avec la banque Rothschild …

    Les Athéniens, qui durant 200 ans ont expérimenté la seule vrai démocratie qui vaille, c’est à dire une démocratie où les citoyens votaient eux-même les lois, où les membres de l’exécutif étaient tiré au sort parmi les citoyens et surveillé + révocables, ont quand même réussit à vivre 200 ans de prospérités …
    Alors que durant ces 200 ans, il y avait aussi parmi eux 1 % de très riches, mais pas une seule fois ces 1 % n’ont gouverné … Logique car si par hasard, parmi 100 citoyens tirés au sort pour gouverner, il y avait un riche, celui-ci n’avait pas plus de pouvoirs que les 99 autres et de plus était surveillé, révocable et lourdement sanctionnable s’il commettait des malversations … Voire exilé ou exécuté …
    De même si un mégalo-maniaque genre Nicolas Sarkaille était par hasard tiré au sort , pour faire parti de l’exécutif, il lui arrivait le même sort s’il se mettait à déconner … (je ne dis pas pour être président car un président réunissant tous les pouvoirs comme en ce moment, ça ne se conçoit pas dans une démocratie par tirage au sort, les pouvoirs des membres de l’exécutif sont limités et de toutes façons sous surveillance et révocables …)

    Les citoyens athéniens ne laissaient pas voter les étrangers (« métèques »), ni les femmes : dois-je rappeler que le droit de vote n’a été accordé aux femmes en France qu’après la 2ème guerre mondiale ?
    Dois-je rappeler que les Français ne laissent pas, encore maintenant, voter les étrangers aux élections nationales ? Peut-être est-ce mieux, faut voir, mais la question n’est pas là …
    Les Athéniens ne laissaient pas voter les esclaves, mais dois-je rappeler que toutes les sociétés antiques pratiquaient l’esclavage ?
    Dois-je rappeler que jusqu’en 1789 nous étions esclavagistes ? D’après vous, les esclaves « appartenant » aux citoyens français votaient-ils ?
    Dois-je aussi rappeler que notre Hitler mégalomaniaque français nommé Napoléon avait rétabli l’esclavage ?
    Dois-je rappeler que si la constitution choisie en 1789 avait institué le tirage au sort pour l’exécutif, le contrôle de ce dernier et le vote des lois par les citoyens, nous n’aurions probablement pas subis ces dictatures et ces guerres fratricides ? Qu’un Giscarnaille n’aurait pas pu accéder au « pouvoir », etc …
    Dois-je rappeler que si Napoléon 1er n’avait pas saigné les allemands à blanc, ceux-ci n’auraient probablement pas eut envie de se venger en 1870 ?
    Dois-je rappeler que si Napoléon n’avait pas commencé à semer ruines et désolations en Allemagne, les français n’auraient pas rêvé, en 1914, d’une revanche de 1870  ?
    Dois-je rappeler que si les gouvernementaux français, après la guerre de 14, n’avaient pas saignés les allemands à blanc, ceux-ci n’auraient probablement pas connu les hyper-inflations des années 30, amenant famines et misères parmi le peuple allemand, d’où par la suite les amener à élire un Hitler, boosté par les riches, qui leurs promettait vengeance et réhabilitation et en prime leur fournissait l’exutoire de la haine des juifs censés être à l’origine de tous leurs malheurs ?
    Etc…

    Chez nous, cela fait 200 ans que les 1 % les plus riches gouvernent en manipulant les élus avec cette fausse démocratie, véritable farce où les plus menteurs et sans vergognes se font élire, et cela fait 200 ans qu’on se fait avoir par nos élus (1) qui nous ont entraîné dans de multiples guerres sans nous consulter et continuent ! Des élus qui nous trahissent dès que quelque chose menace leurs propres intérêts ou ceux de leurs copains les 1 % les plus riches, des élus qui sont sûr de leurs victoires car ceux qui sont élus sont ceux qui passent le plus à la télé … un coup à droite pour faire des politiques ultra-libérales, un coup soi-disant à gauche pour faire aussi des politiques ultra-libérales …
    Quelle farce croquignolette , ça en serait à mourir de rires si en attendant on allait pas vers cette auto-destruction et mise en esclavage économique que nous prépare une commission européenne même pas élue !
    Un Sarkanaille n’a même pas besoin de cacher ses accointances avec les plus riches, sablant le champagne à bord de leur yacht au lendemain de leurs élections.
    Un Sarkanaille qui dépense plus de sous qu’il n’en a officiellement pour ses campagnes électorales, trafique ses comptes et qui est poursuivi pour cela mais qui pourra se représenter tranquille en 2017 !
    Et personne lui demande d’où ils venaient, ces sous qu’il n’avait pas !!!! Bien sûr il n’y a eut aucune valises de billets en circulation quand Sarkaille est allé rendre visite à Liliane Bettencourt  et d’autres 😉

    De plus pas d’inquiétudes, ce sont ses militants qui payent ses amendes pour lui !!!!

    Bon, mais toutes ces aberrations ne sont que des conséquences de nos régimes politiques foireux, alors que faire ?
    Ben c’est très simple, il faut, comme le dit Étienne CHOUARD, rechercher la cause des causes de tout ce merdier, cause primordiale dont tout le reste découle : Regardez la vidéo de 18 mn d’Étienne et vous serez édifié, il a raison, la cause des causes tiens dans le fait que nous laissons nos élus écrire eux même nos constitutions, constitutions qui en théorie sont censées nous protéger contre leurs abus de pouvoirs et contre ceux de nos exécutifs …
    En gros une constitution est un ensemble de règles pour cadrer le jeu politique … Ce sont les règles du jeu, comme le ping-pong à ses règles du jeu, pour interdire les tricheries et autres …
    Mais comme le dit si bien Étienne, si nous laissons nos élus écrire nos constitutions à notre place, il ne faut pas s’étonner qu’au lieu d’écrire des constitutions qu’ils devraient craindre et qui nous protégeraient de leurs abus de pouvoirs, ils écrivent des constitutions qui les protègent d’abord eux-même.
    Comme ajoute Étienne, un enfant comprendrait ça …
    C’est pas que nos élus soient tous des pourris, c’est juste tout simplement qu’il ne faut pas demander à des gens de rédiger eux-même un texte qui est censé limiter leurs pouvoirs, surtout s’il s’agit d’élus qui sont presque tous à la course de ce pouvoir … Et qui ne sont limités que parce qu’il y a en face d’eux d’autres partis tout autant assoiffés de pouvoir, ce qui ne les empêche d’ailleurs pas de s’entendre comme larrons et foires lorsqu’il s’agit de rouler leurs électeurs respectifs, on l’a encore vu récemment avec l’arnaque du traité de LISBONNE ou bien lorsqu’ils se sont tous auto-amnistiés lorsqu’il s’est agit de cacher aux citoyens toutes les magouilles et malversations qu’ils avaient presque tous commis pour se faire élire …
    Une bonne constitution devrait interdire, entre autre, aux membres du corps législatifs, de s’auto-amnistier !
    Mais il ne faut pas compter sur les élus pour écrire cela dans une constitution, il ne le feront pas, tout simplement …
    C’est comme si on demandait à un condamné de rédiger sa peine ou son amnistie, seul les fous choisiront de se rédiger la peine maximale, tous les condamnés normaux choisiront de s’amistier …
    D’accord, certains élus sortent un peu du lot, ils semblent vraiment sincères, mais il y en a combien ?
    De plus ont-ils des chances d’être élu à une présidence qui donne presque tous les pouvoirs un individu ?
    C’est un fait, ceux qui sont élus sont ceux qui passent le plus à la télé et dans les grands médias… Et à qui appartiennent les télés et autres grands médias ?
    Sans parler des 3 chaînes gouvernementales qui de toutes façons pratiquent une bonne dose de désinformations systématiques …
    Même Daniel Mermet, pas vraiment dangereux pour les pouvoirs en place parce que ne cherchant pas la causes des causes dans la constitution, s’est quand même fait virer par la soi-disant gauche
    au pouvoir, alors que son émission était dans l’ensemble plutôt à gauche !
    Même si par hasard un Mélenchon ou une Le Pen étaient élus, croyez-vous qu’il mettraient sur pied une assemblée constituante tirée au sort ?
    Peut-être sont-ils relativement sincères, bien que j’en doute un max sur certains points, mais cela n’empêche pas que ce qu’ils veulent, c’est le pouvoir …
    Mélenchon parle d’une assemblée constituante, ok mais je n’ai vu nulle part qu’il s’agit d’une assemblée constituante tirée au sort parmi les citoyens … sauf erreur de ma part …
    Ok, aussi bien Jean-Luc Mélenchon que Marine Le Pen parlent de nous libérer de cette dette ignominieuse, mais aucun ne remet en question la soi-disant « démocratie représentative »…
    D’ailleurs il semblerait bien que le Front National et sa dirigeante ont volé leurs arguments aux anti-libéraux et à la vraie gauche, car de plus en plus de Français commencent à prendre conscience de l’arnaque de cette dette et de la mise en esclavage économique progressive organisée par les ultra-libéraux et les 1 % les plus riches qui agissent en sous-main, bien sûr ceci à des fins électoralistes …
    Donc avant de chercher à démolir le seul système qui nous permettrait de vivre réellement en démocratie, je vous en prie, visionnez cette vidéo d’Étienne CHOUARD de 18 mn nommée « Arrêtez de voter », sous entendu : « Arrêtez de voter pour élire des maîtres et votez pour approuver ou rejeter une constitution proposée par une assemblée constituante tirée au sort parmi nous tous, c’est à dire les citoyens, puis votez directement pour approuver ou rejeter les lois » :
    https://www.youtube.com/watch?v=sM0Cafj1oy0
    ou bien : http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/230412/arretez-de-voter-par-etienne-chouard

    Parce que des arguments pour démolir la seule solution qui nous reste pour stopper la mise en esclavage économique actuelle et à terme l’auto-destruction qui nous menace tous, je suis sûr que vous en trouverez facilement dans vos têtes, tant les conditionnements très forts qu’on nous a inculqués depuis tout petit à l’école et ailleurs sont puissants et ont fini par nous persuader que démocratie veut dire élections et déléguer nos pouvoirs.
    Sauf que dès que nous déléguons nos pouvoirs à des maîtres, ce n’est plus nous qui avons le pouvoir, ce sont ceux que nous avons désignés pour l’exercer …
    Je ne vais pas ici détailler et énumérer tous les arguments qui nous viennent à l’esprit lorsque nous entendons parler pour la première fois de démocratie par tirage au sort, ils sont nombreux tant la peur de l’inconnu nous conditionne, mais je vous invite à méditer sur les premiers qu’on entends partout :

    – « Les citoyens ne sont pas compétents pour rédiger une constitution » : Je réponds que si vous êtes tiré au sort et payés correctement pour prendre le temps de vous informer et consulter les sites qui proposent d’ores et déjà des modèles de constitutions ayant pour buts de défendre les citoyens face aux institutions, pensez vous que vous seriez incapable de proposer des idées pour améliorer les modèles déjà proposés ? De toutes façons ne vous inquiétez pas, si vous vous sentez pas compétents et refusez cette tache, vous aurez le droit de refuser et tout simplement une autre personne sera tirée au sort …
    – « des fous risquent d’être tirés au sort » : ok mais il y en aura combien ? Un sur 1000 ? Et quand bien même s’il y en a un, les 999 autres citoyens s’en apercevront très vite et voterons pour le virer … Et un autre sera tiré au sort …
    – « des riches risquent d’être tirés au sort » Ok mais pareil, dans quelle proportions ? Quand on sait que les très riches ne sont au grand maximum que 1 % de la population ils auront du mal à faire approuver leurs propositions si ces dernières visent à limiter les pouvoirs des citoyens, car ils seront en face de 99 % pas d’accord …
    – « À Athènes c’était une minorité qui votaient » Ok, on a déjà vu ça plus haut, on est pas obligé de faire tout comme les Athéniens, de nos jours il n’y a plus (officiellement au moins) d’esclaves et les femmes ont le droit de vote.
    – « Les membres de l’exécutif qui seront tirés au sort ne seront pas compétents » Ok mais croyez-vous que les ministres actuels qui sont nommés par le président, le sont uniquement pour leurs compétences en la matière choisie ? Où bien sont-ils choisit pour faire ce que désire le président ?
    Et d’ailleurs, n’entendez-vous pas un jour que tel ministre de l’intérieur est passé à la défense ou autre, puis un autre jour qu’il a été viré, etc … Donc soit c’est un demi-dieu avec des compétences sur tout et n’importe quoi, soit comme je le pense il se met au courant sur le tas et au début de son mandat, en arrivant à son poste.
    Ou bien dans le même ordre d’idées : « Les citoyens français sont des moutons qui ne s’intéressent qu’aux sports et à rêver devant la télé »
    Ok peut-être pour certains mais pour ma part je ne leur reproche rien car de toutes façons quand ils vont voter, ils se font avoir en déléguant leurs pouvoirs.

    Et croyez-vous que si vous êtes tirés au sort pour par exemple être, après une formation rapide, juge de proximité, préfet ou gendarme mobile, vous serez forcément pas compétents ? Et de toutes façons, si le poste qui vous est proposé vous déplaît fortement et si vous êtes sûr que vous serez complètement incapable de l’honorer, un autre sera tiré au sort, etc …

    Voilà, je vous prie de bien vouloir m’excuser pour la longueur de ce texte, mais j’espère que vous penserez comme moi que c’était nécessaire de bien préciser les choses …

    Et je remercie M. ou Mme F. CHARBONNIER qui m’a permis de partager avec vous cette réflexion sur la cause des causes et sur la seule véritable démocratie .

    Cordialement à plus.

    Marco

    PS : J’autorise la diffusion de ce texte n’importe où, à la condition de ne pas en modifier l’esprit ou le sens en tronquant les phrases ou autres .
    De même si vous voyez des fautes orthographiques ou autres, merci de les corriger, d’abord parce que je ne suis pas du tout infaillible et en plus là je fatigue depuis environ 7 heure où j’y suis non-stop pour le rédiger. Heureusement, vous mettrez beaucoup moins de temps à le lire et c’est heureux …

    (1) Bon je ne parle pas des élus des très petites communes, ceux là en général sont moins corrompus car ils connaissent tout le monde et tout le monde les connaît, de plus tous leurs « administrés » peuvent discuter avec eux, les choses sont différentes à très petite échelle, même si en Suisse il existe des communes où il n’y a pas de maires ou conseils municipaux et où ce sont les habitants de la commune qui s’auto- gèrent, ce qui montre bien qu’il est complètement possible que nous nous prenions enfin en charge, au lieu de déléguer nos pouvoirs. Choses différentes aussi à Marinaleda où les citoyens élisent un maire mais participent, pour ceux qui le veulent, à toutes les décisions : voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marinaleda )

  31. Raoul Marc Jennar a dit :

    Autant de ma part devant tant de malhonnêteté intellectuelle de votre part. Disparaissez de mon blog. Je m’en porterai mieux.

  32. Mas Emile a dit :

    CE TRAITE est tellement dangereux que nous pourrions proposer aux nombreux signataires de la pétition , de nous aider à lancer une grève du sexe, comme l’ont déjà fait des femmes avec succès :
    En 2003, la Libérienne Leymah Gbowee, co-lauréate du prix Nobel de la paix 2011, parvient à mobiliser les citoyennes de son pays – chrétiennes et musulmanes – autour de marches de protestation pour faire avancer les négociations de paix entre l’ancien président Charles Taylor et les différents chefs de guerre dans un pays alors ravagé par la guerre civile. Malgré le succès de la mobilisation, les femmes sont maintenues à l’écart des négociations politiques. Leymah Gbowee décide alors de pousser la contestation jusque dans le lit conjugal en organisant une grève du sexe. C’est un succès. Charles Taylor consent quelques jours plus tard à associer enfin les Libériennes aux pourparlers de paix.

  33. Marco JEAN-MONTCLER a dit :

    Lol, merci à Raoul Marc JENNAR d’avoir publié ma réponse à F. CHARBONNIER au sujet de la démocratie, mais SVP pourriez-vous me dissocier de ce christian Bordeaux, soit en supprimant son écrit qui en fait n’apporte rien de positf, soit en déplaçant ou supprimant le mien, ou de toutes autres manières, car cela prête à confusion, j’ai eut un instant l’impression que le : « Autant de ma part devant tant de malhonnêteté intellectuelle de votre part. Disparaissez de mon blog. Je m’en porterai mieux.  » … s’adressait à moi, Marco JEAN-MONTCLER …
    En tous cas merci encore à vous M. RM JENNAR, de nous avoir alerté sur ce rejet de la commission qui était somme toute assez prévisible de la part d’une instance même pas élues par les citoyens …
    Cordialement à +
    Marco

  34. Raoul Marc Jennar a dit :

    Bien évidemment ma réaction ne s’adressait pas à Marco Jean-Montcler mais bien à celui qui s’appelle christian Bordeaux. J’accepte les critiques, pas l’agressivité ad hominem.

  35. paul andré a dit :

    Nous sommes prêts à dîner avec le diable ( FN ? ) pour arrêter ces escrocs .Leur mépris de la démocratie et de la volonté des peuples est pire que le fascisme le plus ostentatoire

  36. Raoul Marc Jennar a dit :

    Il ne faut rien savoir du fascisme pour écrire des choses pareilles. On ne troque pas la peste pour le choléra.

  37. Marco JEAN-MONTCLER a dit :

    Vouais et quand on lit avec attention le programme du FN, ça fait froid dans le dos tant la préparation à un « état fort » saute au yeux …

  38. Xavier a dit :

    Concernant l’ICE rejetée par l’Europe et intitulée stop TTiP, la faisabilité de reformuler la pétition pour répondre aux objections faites par la commission est elle étudiée par les collectifs? Une reformulation serait elle pertinente peut être en sollicitant un acte juridique comme par exemple la remise en question de la valeur démocratique du traité de Lisbone?

  39. Notwen a dit :

    @F. CHARBONNIER – A Athènes, elle était au service d’une minorité instruite, nous sommes d’accord. Aujourd’hui, ce n’est même plus le cas : Ce qu’on appelle encore « démocratie » est au service, non pas d’une minorité d’humains instruits, mais des entreprises. Autrement dit d’être non-humains, immatériels. De structures qui, au bout du compte, aliènent l’humain. Les dirigeants d’entreprise, je ne les vois pas comme les bénéficiaires du système, mais comme de simples collaborateurs honnêtes et zélés au service de la cause, supérieure à leurs yeux, qu’est l’Entreprise (cf l’expérience de Milgram).

  40. Raoul Marc Jennar a dit :

    Se soumettre aux arguties juridiques de la Commission européenne, c’est s’inscrire dans un cadre délibérément conçu pour étouffer la démocratie. Ce que l’oligarchie a fait du rejet du TCE par les peuples de France et des Pays-Bas, les dénis de démocratie et de souveraineté des peuples inscrits dans le MES et le PTCG doivent nous convaincre que l’UE n’est plus réformable de l’intérieur. Dès lors, ne nous plions pas à leurs exigences, car c’est se plier aux volontés du patronat européen. Sauf à se résoudre à la servitude volontaire, une ICE volontaire est la meilleure réponse.

  41. paul andre a dit :

    Merci Raoul Marc pour vos efforts .
    Merci d’apporter à nos concitoyens les informations auxquelles nul média ne donne l’importance qu’elles devraient avoir.
    Merci de leur faire comprendre leur futur statut d’esclave.
    Agissons auprès de tous nos élus.
    Nota: le site la quadrature du net nous donne les coordonnées de tous les parlementaires nationaux et européens ( mail, téléphone …)

  42. Raoul Marc Jennar a dit :

    Paul André : merci de renseigner les coordonnées des parlementaires sur la quadrature du net ; il faut harceler ces gens; il nous faut instaurer un contrôle citoyen des élus.

Répondre