31 Mar 2015

Nouvel exemple de la complicité de cette institution avec les milieux d’affaires.

Mme Cécilia Malmström, commissaire au commerce et à ce titre responsable de la négociation du GMT/TAFTA avec les USA, vient d’intégrer dans l’équipe des négociateurs UE un « conseiller spécial », M. Jan E. Frydman, qui a travaillé chez Procter et Gamble et compte parmi les fondateur du Trans Atlantic Business Dialogue (TABD, devenu TABC), ce puissant lobby qui milite depuis des années pour transformer la zone UE-USA en un marché unique.
La Commission européenne ne sert pas l’intérêt général; elle est au service du secteur privé. Il faut la supprimer.

Lu 4399 fois Imprimer Imprimer
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes. Moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

9 Réponses pour “La Commission européenne confie la négociation du GMT/TAFTA au monde des affaires.”

  1. Caliban a dit :

    Merci pour cette information.

    Le lien correct semble être : http://ec.europa.eu/civil_service/docs/special_advisers/2015/frydman_cv_en.pdf

  2. RV a dit :

    oui
    ça fait plaisir à lire !
    tout comme il faut interdire la spéculation et le prêt à intérêt si vous voulez supprimer les fondements de l’accumulation du capital

  3. Vassia Karkayanni Karabelia a dit :

    Merci Raoul!!Je partage!

  4. Danièle Dugelay a dit :

    Merci de nous prévenir. Je vais faire tourner.
    Où est la démocratie ? En fait, ils préparent tout doucement le gouvernement privé international.

  5. Nicole Péruisset-Fache a dit :

    @Danièle Dugelay
    Le gouvernement privé international, c’est la « gouvernance » « (stateless global governance ») au fondement du Consensus de Washington (et du Traité de Maastricht). Business is business. Business as usual.

  6. Nicole Péruisset-Fache a dit :

    @Danièle Dugelay –
    Le gouvernement privé international, c’est la « gouvernance » (« stateless global governance ») au fondement du Consensus de Washington (et du Traité de Maastricht). Business is business. Business as usual.

  7. Caucheteux Marcel a dit :

    Merci Raoul …. Mais , comment supprimer la commission ???

  8. Frieh a dit :

    Merci Raoul. Oui comment supprimer la Commission. Comment renverser l’insoutenable destruction de nos biens communs? Comment s’opposer à toute cette manipulation à grande échelle. Comment éviter les tirs de flash-Ball lorsque je veux seulement manifester pacifiquement mon opposition à tous ce délire? Que dire du peu de marge de manœuvre de Siriza?
    Cher Raoul, chers tous qui écrivez ici, il y a-t-il encore un sage parmi nous pour nous apprendre la non-violence au cœur de cette violence des institutions soit disant démocratiques?
    Je désespère d’entendre tous les jours quantités de mauvaises nouvelles. Je suis bien tenté de me fermer à tout cela en attendant que la branche du grand arbre de la vie sur laquelle je suis assis me soit arrachée… Il y a aujourd’hui des criminels contre l’humanité aux commandes de nos destinées, mais il n’y a pas de tribunaux pour les condamner. Que reste-t-il de liberté, si je ne peux plus espérer, si je ne peux plus concevoir d’utopies? Est-ce mourir…ma dernière vraie liberté? Ma seule espérance du côté politique aujourd’hui se trouve en Grèce, nous devrions consacrer toute nos dernières forces à soutenir l’actuel gouvernement en Grèce avant un retournement tragique de l’histoire. Il est aujourd’hui le seul gouvernement progressiste en Europe, il est l’espoir pour tous les progressistes: d’un retournement de la situation, d’une prise en compte des plus démunis, de la révélation au grand jour de l’asservissement du peuple aux pouvoirs de l’argent. Toutes les intelligences humaines , intellectuelles, spirituelles devraient travailler à faire plier Bruxelles et donner tout leurs souffles à ce pays.Toutes les forces militantes devraient inscrire dans leurs priorités le soutien concret aux peuples grecs et à leur gouvernement élus, pour une fois que les urnes ont exprimées la volonté d’un peuple…

    François 51 ans

  9. Claire Soprano a dit :

    @Frieh – Je partage ton sentiment, et je me demande : où est ce grand élan national qui a suivi les attentats du 7 janvier ?
    Pourquoi toutes ces grèves (contre Macron, contre Touraine, contre les licenciements, celle de radio france,…) Pourquoi toutes ces grèves ne convergent pas ?
    claire

Répondre