27 Mai 2017

A mes amis, à mes soeurs et mes frères du Cambodge,
une bonne nouvelle :
Un des responsables des pires souffrances endurées par les survivants de l’horrible période 1970-1979 vient de mourrir.
Il s’appelait Zbigniew Brzezinski. En 1979, il était le responsable à la sécurité nationale du Président des USA Jimmy Carter.
En janvier 1979, lorsque l’armée vietnamienne assistée de deux ou trois dizaines de milliers de Cambodgiens en rébellion contre le régime de Pol Pot met fin au régime sanguinaire de celui-ci, les USA ont deux options :
– accepter cette heureuse libération du peuple cambodgien et proposer aux Vietnamiens de rentrer chez eux car une force internationale va les remplacer pour empêcher le retour des Khmers rouges au pouvoir
ou bien
– condamner l’intervention vietnamienne, s’allier aux protecteurs des Khmers rouges, la Chine, reconstituer l’armée de Pol Pot dans des camps en Thaïlande, combattre l’armée vietnamienne et la jeune armée cambodgienne, imposer via l’ONU un embargo total au peuple cambodgien pour le punir d’avoir été libéré par les « mauvais » vietnamiens ?

Dans cet excellent livre du journaliste Nayan Chanda intitulé « Les frères ennemis » (presses du CNRS), on peut suivre le débat qui a eu lieu à Washington où les deux options furent examinées. Et c’est Zbigniew Brzezinski qui l’a emporté en privilégiant la deuxième option : le choix de la Chine et en théorisant la guerre par procuration : utiliser les Khmers rouges pour combattre les Vietnamiens sans se souvier un seul instant du sort des 4.5 millions de survivants des années 70.

Un monstre vient de mourir. Un inhumain qui prenait pour pertes et profits les immenses souffrances du peuple khmer qui avait subi la guerre américaine jusqu’en 1975 et ensuite le régime de Pot Pot.

Savez-vous seulement ce que fut la guerre américaine ? Le Cambodge est et demeure le pays le plus bombardé de l’histoire de l’humanité : 2.756.941 tonnes de bombes qui ont été déversées sur le Cambodge du 4 octobre 1965 au 15 août 1973 ; une guerre chimique de 8 ans avec 150.000 ha de plantations et de forêts détruites par l’agent orange et des dizaines de milliers de morts et des bébés difformes qui naissent encore aujourd’hui; un pays totalement détruit ; et après ça, le régime de Pol Pot : 2.200.0000 morts et une société complètement déstructurée, des survivants traumatisés, 90% des titulaires d’un certificat d’études dans les fosses communes; une immense perte de sens.
C’est à ce peuple victime que Brzezinski voulut qu’on imposa un embargo de douze ans, ce qui a signifié interdiction de toute aide au développement, à la reconstruction, à l’enseignement, à la santé depuis 1979… jusqu’en 1991.
Sa disparition est celle d’un de ceux qui ont tant fait souffrir le peuple cambodgien. Sa capacité de nuisance vient enfin de s’éteindre.
rmj

PS : La France, la Belgique et les autres valets des USA ont soutenu cet embargo de 1979 à 1991.

 

Lu 705 fois Imprimer Imprimer
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes. Moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 Réponses pour “Cambodge-USA : disparition d’une nuisance”

  1. Marco JEAN-MONTCLER a dit :

    Bonjour à toustes, et merci à RMJ pour ce rappel historique.

    J’ai relevé ‘ La France, la Belgique et les autres valets des USA ont soutenu cet embargo de 1979 à 1991. »

    Je réponds : c’est entre autre pour ce genre de raisons que nous devons, dans un premier temps, voter pour les candidats de la France insoumise aux législatives, et dans un deuxième temps œuvrer pour la tenue d’une assemblée constituante qui nous permette de changer le système actuel de monarchie présidentielle.
    Je suis pour ma part contre le système qui consiste à élire des maîtres qui prennent les décisions à notre place, mais à moins que quelqu’un ait une meilleure idée à proposer, je pense que c’est ce que nous devons faire si nous voulons un jour vivre dans un système de société qui privilégie la fraternité et l’écologie, qu’en pensez-vous ?
    Cordialement à +
    Marco

  2. carlin jean-pierre a dit :

    Merci pour cette ‘bonne nouvelle’. Plus encore peut-être, merci pour ce rappel de l’horreur de l’Histoire dont le ‘monde libre’ (le beau qualificatif que nous avions intégré, nous les ‘Occidentaux’) s’est rendu responsable – sans pouvoir conjuguer au passé, sans en avoir l’exclusivité non plus, hélas.

    Aujourd’hui, le pouvoir de nuisance impérialiste reste intact au niveau le plus élevé, en particulier aux E-U, dans le rapport de puissance. C’est d’une évidence totale : pour être plus précis, si Carter n’a pas laissé la trace du pire président (en apparence du moins car on nous rappelle que le « monstre » Brzezinski le conseillait), en 2017 c’est son successeur lui-même qui nous épouvante par son comportement.
    Ce soir, le cruel suspens va durer encore puisqu’à l’issue du G7, Trump n’a pas encore fait connaître s’il honorerait finalement la décision de son pays de se conformer aux engagements de survie pris lors de la COP-21.
    Car, oui, maintenant il en va de la survie de la totalité de l’humanité, et pas seulement du peuple martyr du Cambodge.

  3. Guillou a dit :

    Merci !
    Oui, nous avons toujours un « Devoir de mémoire »…Que la France reprenne le flambeau d’un internationalisme humaniste ! Tant d’initiatives sont attendues pour la paix et un développement humain en meilleure intelligence avec « la nature » !

  4. Raoul Marc Jennar a dit :

    C’est mal parti avec Macron !

  5. Georges-Henri Clopeau a dit :

    Oui, merci de nous rappeler jusqu’à quelles horreurs peut conduire le comportement de l’homme grégaire manipulé par des individus qui ne songent qu’à être les maîtres du troupeau. Oui, le « devoir de mémoire », qui impose le devoir d’enseigner l’histoire, peut réveiller des consciences individuelles capables de refuser la grégarisation. Là aussi, l’éducation est à la base de la civilisation.
    Et il ne faut pas oublier que si certains « maîtres de troupeau » (tels Napoléon ou Hitler ) prennent des risques avec leur troupeau, Il y a pires encore, ce sont les froids calculateurs bien à l’abri, qui manipulent plusieurs groupes, afin de provoquer la guerre, si monstrueuse soit-elle, pour qu’elle leur rapportent de la monnaie.

Répondre