12 Fév 2014

Je fais, depuis la mi-octobre, campagne pour expliquer, article par article du mandat de négociation, les volontés exprimées par les 28 gouvernements de l’Union européenne dans le cadre de la négociation avec les USA en vue d’un « partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement » Ce soir, je démontrerai, pour la 35e fois, les dangers de cette négociation qui vise à faire de l’espace UE-USA un marché  unique, avec des normes uniques et le pouvoir donné aux firmes privées de contester devant des groupes d’arbitrage privés les normes qui ne leur conviennent pas.

Si cette négociation aboutit, le traité qui en résultera provoquera un bouleversement total du modèle de société qui prévaut dans les nations européennes. Ces négociations ont commencé sans que les peuples d’Europe aient donné à leur gouvernement le moindre mandat pour procéder à un tel bouleversement, à un reniement de nos valeurs fondamentales et des orientations profondes auxquelles nous sommes attachés.

Or, nous apprenons qu’à Washington, François Hollande annonce une accélération de ces négociations. Cet individu agit sans mandat du peuple français pour négocier un tel effacement de tout ce qui fait la France. Cet individu incarne désormais la capitulation de la France et son asservissement aux USA et aux multinationales euro-américaines.

Face à la plus grande menace non militaire à laquelle nous ayons jamais été confrontés, il nous faut manifester avec force notre opposition résolue. Devant une telle trahison de ceux qui nous dirigent, plus que jamais s’impose une nouvelle résistance.  

Raoul M. Jennar

Politologue, essayiste, militant écosocialiste

Lu 8 346 fois Imprimer Imprimer
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes. Moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

12 Réponses pour “Hollande capitule devant les USA ; la résistance, c’est maintenant !”

  1. pontal a dit :

    Raoul ; je(et je crois « nous) t’attends avec impatience en ardèche au mois de mars.. pour attiser la flamme qui nous avait animés contre le TCE

  2. HANNE a dit :

    L’emplacement où est présenté le GMT et sa critique n’est pas clair sur votre blog : je ne l’y trouve pas et ne peux donc pas y renvoyer les personnes que j’alerte. Merci d’indiquer clairement sur votre blog à quel endroit on trouve ce texte.en français (je l’ai trouvé en espagnol mais pas en français!)
    Salutations militantes et bon courage pour la continuation de ce combat essentiel
    MH

  3. Clopeau Georges-Henri a dit :

    Maintenant, il est clair que les « socialistes » qui restent attachés au parti solférinien trahissent leur idéal affiché. Ce faisant, ils montrent que ce qui les intéresse, dans la politique, est bien différent du bonheur de leurs électeurs, lesquels n’ayant pas encore compris, restent fidèles à l’étiquette socialiste.
    Mais il reste un espoir; les électeurs qui n’ont pas encore compris sont de moins en moins nombreux, et, l’étiquette socialiste devenant de moins en moins crédible, les plus clairvoyants des actuels solfériniens se décident à rejoindre le front de gauche….
    Néanmoins, cela ne peut suffire car la majorité des électeurs PS qui se sentent trahi, au lieu de rallier le Front de Gauche, s’abstiennent, comme nos amis du M’PEP, qui estiment que boycotter les élections européennes exprimera quelque chose.
    Je crois donc indispensable de ne pas se contenter de constater et de prévoir les résultats du capitalisme sans en expliquer le fonctionnement et en tirer un programme de décisions à prendre. Donc expliquer, en toute priorité, la nature et la création de la monnaie. Conséquences : la comptabilité d’un État indépendant ne fonctionne pas comme celle d’un bon père de famille ; l’État a les pouvoirs qu’il se donne ; la nationalisation du système bancaire est un préalable ; un service public est plus avantageux pour la collectivité qu’un service privé identique au regard des salaires distribués et du service rendu car il ne paie pas de dividendes….etc…etc.
    Il y a aussi nécessité de faire comprendre que les patrons n’ont rien à redouter et que les seuls visés dans la contestation du capitalisme sont ces gros actionnaires, qui ne s’intéressent en rien à ce que ces entreprises font
    ni à la nationalité de leurs premiers créateurs, qui ne risquent rien car toutes leurs actions sont souscrites dans des entreprises diversifiées qui ont peu de chances de faire faillite en même temps, et qui se contentent de payer très très cher de « grands patrons » ayant mission de faire des bénéfices par n’importe quel moyen (comme par exemple l’absorption de de plus petites entreprises)….l’expression « les patrons » chère à beaucoup de syndicalistes, est tout à fait « à côté de la plaque ».

  4. BM a dit :

    Comment faire ?

    Les processus démocratiques ont été vidés de leur substance. Il y a toujours des élections libres, mais leur résultat n’a plus la moindre conséquence concrète sur les politiques menées.

    Rétrospectivement, le référendum du 29 mai 2005 a été la dernière fois où nous avons véritablement eu la parole.

    Tout ce qui a suivi a montré à quel point les « élites » politiques haïssent la démocratie, malgré tous leurs beaux discours.

    Comment résister ? Si nous utilisons la force, cela sera contre-productif et nous finirons écrasés. On ne peut faire que ce que vous faites : informer les gens. Votre action et votre courage sont admirables, mais la société est atomisée, et de plus en plus de gens ne peuvent faire autrement que de consacrer toutes leurs forces à essayer de garder la tête hors de l’eau, voire à essayer de survivre tout simplement. On en est revenu, par d’autres moyens, à l’état d’abrutissement dans lequel les patrons du 19è siècle maintenaient leurs ouvriers.

    Je sens que depuis environ un an, tout le monde se méfie de tout le monde, et que les relations interpersonnelles sont de plus en plus marquées par la peur et la méfiance. C’est là la conséquence logique du projet de société des « élites » politiques européennes – la concurrence comme seul mode de rapport entre les individus. Thomas Hobbes avait appelé cela : « la guerre de tous contre tous », et avait prédit qu’une telle situation ne pouvait que déboucher que sur l’établissement d’un état totalitaire.

    Un grand sentiment d’impuissance et de découragement m’envahit.

  5. GENEVIEVE a dit :

    je suis impressionnée par le peu de réaction face aux actions dévoyées de ce Président dont plus personne ne veut en France. Ce traité incarne ce dont j’ai le plus peur, faire corps avec ce pays d’Amérique sans foi ni loi, qui tue tant de gens en toute impunité et qui nous imposera toutes ces volontés et nous appauvrira dans tous les sens du terme

  6. Dominique a dit :

    Bonjour Monsieur,
    Bien des Français ont conscience de ce qui se trame derrière leur dos. Pas assez nombreux sans doute.
    F. Hollande agit en effet sans mandat du peuple français et annonce une accélération de ces négociations. Il a même dit : Je ne laisserai pas faire ceux qui sont contre l’euro et contre l’Europe. Ce n’est pas votre propos ici, mais on a le droit aussi de s’opposer à cette gouvernance supranationale qu’est L’UE. Ce marché transatlantique n’est que la continuité de cette construction européenne. Jusqu’où va t’elle nous mener.
    Un homme essaie comme vous de faire entendre sa voix, vous le connaissez peut-être François Asselineau et il est écarté soigneusement des grands médias, le comprenez-vous ? Pourquoi les opposants à cette construction européenne débridée sont ils censurés ? Car ils le sont. Hier une salle retenue de longue date à Bondy pour une conférence de F. Asselineau, Président de l’UPR (qui présente des candidats aux élections européennes), a été finalement refusée à 12 h le jour même de la conférence par la Maire socialiste, sans aucune explication.
    Est-ce démocratique. Voilà où en est la France et sa liberté d’expression. Tout cela les Français le voient grâce aux réseaux sociaux, mais que peuvent ils faire, sauf de twitter et de partager des articles, leurs idées ou leurs mécontentements sut Facebook ? dites-nous ?

  7. Raoul Marc Jennar a dit :

    Il se trouve à la date du 16 octobre 2013.

  8. GENEVIEVE a dit :

    @Dominique – Nous avons les mêmes lectures et affinités , Je regarde les vidéos de Mr F. Asselineau et suis complètement d’accord avec lui, j’espère que nous serons de plus en plus nombreux a ouvrir les yeux, et pourvu qu’il ne sot pas trop tard!!

  9. LAMBERT a dit :

    Il faut agir contre ce traité car c’est mauvais. Il est honteux aussi d’imposer sa langue aux autres qui ne sont pas nés de cette langue, imposer sa langue c’est imposer sa pensée, ce que veulent faire les USA imposer leur langue aux pays qui ne sont pas anglo américains, c’est une honte ! Et il y a suffisamment de politiciens idiots pour suivre alors qu’il vaudrait mieux une langue neutre et facile pour tout le monde, cela serait tellement mieux, et avantagerait tout le monde alors que cette politique de l’anglais avantage que les anglo américains mais personne d’autre, 88 % de la population mondiale n’est pas anglophone, c’est très difficile pour eux, c’est la dictature en marche et la discrimination et vive l’Espéranto qui est la langue internationale qui n’avantage personne et avantagerait tout le monde si les politiciens n’étaient pas aussi bêtes et si les peuples se révoltaient contre cet anglais qu’ils veulent imposer et
    forcer.

  10. clemoutch a dit :

    OUi la resistance c’est maintenant!
    Je viens de Grenoble et nous somme aussi dans une logique d’information et de contestation de ce qui ce prépare dans le secret.
    Je suis heureux que mon département d’origine prenne part au débat. Ca fait beaucoup de bien de savoir que les hauts savoyard se battrons pour garder leurs libertés.
    http://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3BdE
    Sans transition, j’ai grâce a cette vidéo put argumenter mon discours et structurer mes pensés.
    L’homme politique vaux ce qu’il vaux mais l’info elle est intègre et on ne peut plus completes!

  11. gbago a dit :

    Interessant

  12. GENEVIEVE a dit :

    @Dominique – Oui je connais Mr Asselineau, je regarde toutes ses vidéos car je suis en parfait accord avec ses idées, et pour une sortie de l’Europe qui étrangle tous les pays qui la composent, de toute façon je ne comprends absolument comment on pourrait faire fonctionner une Europe dans laquelle aucun pays n’a les mêmes caractéristiques, pas le même lois, salaires, charges sociales, impôts, retraite etc… ça ne peut pas fonctionner trop de diversités

Répondre