27 fév 2008

Cliquez sur les couvertures pour voir ces ouvrages

couverture _GMT_thumb Khieu Samphan et les Khmers rouges 30 ans depuis Pol Pot
Europe : La trahison des élites Menaces sur la civilisation du vin Quelle Europe après le NON ?

Si vous voulez recevoir automatiquement ce
qui est arrivé de neuf sur le blogue, il suffit de s’abonner par email

\\ Mots Clés :

18 fév 2015

Je suis de ceux qui ne voient plus dans le PS qu’un parti au service des patrons. Mais je suis aussi de ceux qui reconnaissent qu’il y a des sympathisants et même des membres du PS très insatisfaits et même hostiles à cet abandon du socialisme par ceux qui s’en réclament.

Face à la loi du banquier Macron, qui propose un choix radical, une réponse radicale s’impose.

La seule question qui vaille aujourd’hui, c’est : que vont faire les « frondeurs » du PS ? S’ils sont sincères, convaincus de la nocivité de cette loi comme de la plupart des décisions de ce gouvernement au service du MEDEF, des Banques et de la Commission européenne, ils doivent refuser la confiance à Valls et à son gouvernement de droite.

Tout autre attitude équivaudra à nous confirmer que cette fronde n’est qu’une farce. Une farce sinistre. Comme celle du discours du Bourget. Bref, la marque du PS. Celle de la tromperie, de l’hypocrisie, du double langage.

09 fév 2015

180 milliards de fraude fiscale par la banque HSBC. Pendant ce temps-là, les représentants PS du MEDEF et des banquiers au gouvernement nous infligent l’austérité. Ils feignent la surprise, mais ils sont complices. Ils savaient ; ils savent. Les pratiques sont connues. On sait ce que font les multinationales de la finance ; on sait ce qui se passe dans les paradis fiscaux. On connaît la complaisance du monde des affaires et de la finance pour l’argent du crime. Le scandale d’aujourd’hui ne révèle que des noms. Les voyous qui nous gouvernent parlent après chaque scandale, mais ensuite ils écoutent les amis banquiers. N’est-ce pas le PS Pierre Moscovite, sur ordre des banquiers, qui a fait en sorte que la loi de séparation bancaire ne sépare pratiquement rien ? 

D’où venait Pompidou ? D’où vient Macron ? Tous pareils. 

La fraude fiscale totale, c’est 1.600 milliards de dollars US par an. Et ils ne font rien. Sarkozy n’a rien fait; Hollande ne fait rien. Ils se moquent de nous avec leurs discours, leur communication pleine de fiel et de miel.

Mais quand donc allons-nous nous révolter ? Quand donc allons nous chasser ces Hollande, ces Valls, ces Macron et leurs jumeaux de droite qui sont leurs semblables ?

Combien de temps allons-nous encore nous laisser berner par des niaiseries comme le « front républicain » ?

Mais quand donc les millions de victime du système capitaliste vont-elles enfin se lever et hurler « ça suffit ! » ?

On ne chasse pas le FN en votant PS; on chasse le PS, le FN et l’UMP en se révoltant. C’est dans la rue, dans les usines et les bureaux occupés, dans la grève générale que l’Histoire nous attend.

Raoul Marc Jennar
9 février 2015

08 fév 2015

Le front républicain, c’est l’alliance de ceux qui vident la République de tout contenu social.
rmj

08 fév 2015

Les 1 403 034 signatures sont dépassées en ligne

Nous dépasserons les 1 500 000 pour le 18 avril ( journée mondiale StopTTIP/ TAFTA )

L’objectif est de 2 000 000 signatures en lignes avant le 6 octobre 2015

SIGNER et FAIRE SIGNER est toujours le mot d’ordre

—> https://stop-ttip.org/fr/signer/

La mobilisation contre les Traités Transatlantiques continue !

*** Pour 11 pays le quorum est dépassé : – Allemagne, Grande Bretagne, Autriche, Finlande, France, Slovénie, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne, l’Irlande et la Belgique

Nous pouvons et nous devons faire beaucoup plus pour faire bouger la Commission européenne

Répartition par pays :

Allemagne (1190% – 857 379), Grande Bretagne (386% – 211 349), Autriche (399% – 53963), Finlande (300% – 29252), Slovénie (136% – 8182), France (136% – 75939 ), Luxembourg (119% – 5370),  Espagne (111% – 45020),  Pays-Bas (110% – 21594), Irlande (107% – 8870 ), Belgique (107% - 16878 ) ont dépassés leur quorum

– Suède (71% –  10785), Tchécoslovaquie (60% –  9551), Slovaquie (47% – 4659), Danemark (51% – 5014),

– Bulgarie (35% – 4511), Portugal (28% – 4535), Croatie (29% – 2459), Hongrie (33% – 5337),

– Italie (19% – 10918), Roumanie (15% – 3823 ), Grèce (13% – 2166), Estonie (9% – 436), Pologne (9% – 3464 ), Lettonie (8% – 519), Lituanie (5% – 433), Chypre (3% – 166)

 

http://stoptafta.wordpress.com/2015/01/06/nous-soutenons-lice-auto-organisee-contre-le-ttip-tafta-et-le-ceta-aecg/

04 fév 2015

Le huitième cycle de négociation du traité transatlantique TAFTA s’est ouvert ce lundi à Bruxelles.

Alors que les promoteurs du traité patinent face à l’opposition grandissante à l’arbitrage investisseur-État [1], c’est désormais sur la « coopération réglementaire » que planchent les négociateurs.

Sous ce doux nom de coopération se cache un vaste programme de dé-tricotage des normes sociales, environnementales, alimentaires et sanitaires avec les lobbies des multinationales aux commandes.

La Commission européenne a en effet repris quasiment mot pour mot les demandes de la chambre américaine de commerce et de Business Europe [2]. Étiquetage, autorisation de produits chimiques, règles prudentielles, sécurité automobile etc sont autant de domaines où les normes sont perçues comme des obstacles injustifiés au libre commerce. Et ce qui ne pourra pas être négocié dans le traité, encore trop sujet au regard public malgré l’opacité qui entoure les négociations, le sera par la suite : des groupes de travail sectoriels et un conseil de coopération réglementaire se chargeront de manière permanente d’analyser les législations actuelles et futures à l’aune de leur impact sur le commerce transatlantique, et ce avant même que les élu-es ne soient consultés (voir note CEO) et à l’abri de tout débat public.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , ,

04 fév 2015

C’est ce que Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, vient de déclarer au journal français Le Figaro.

CES PROPOS SONT D’UNE GRAVITÉ EXCEPTIONNELLE.
Ils signifient que des traités jamais acceptés par les peuples s’imposent aux peuples.
Ils éclairent le sens profond du projet Union européenne : la fin de la souveraineté des peuples qui doivent être soumis à l’oligarchie européenne qui les livre au pouvoir toujours plus grand des firmes privées.
Ils prouvent à ceux qui en doutent encore que l’UE n’est pas réformable parce que l’UE est par nature une construction juridique et institutionnelle destinée à étouffer la voix des peuples. Elle en fournit mille exemples.

CES PROPOS APPELLENT UNE PROTESTATION MASSIVE ; l’UE n’est pas notre horizon indépassable. C’est une nuisance. Il faut y mettre fin.

26 jan 2015

Le patronat, dans tous les pays qui ont connu des luttes et des conquêtes sociales, et avec lui, bien entendu, la droite, mais aussi la social-démocratie, tous invoquent en toutes circonstances la nécessité de « réformes structurelles». Et, avec eux, la plupart des journalistes qui ne sont pas au service du devoir d’informer mais qui sont devenus les acteurs quotidiens de la mise en condition des peuples, les chiens de garde d’un système qui accroît les inégalités, génère de la pauvreté.

Ce qui se cache derrière cette formule, c’est tout simplement la volonté de détruire les acquis démocratiques et sociaux qui furent le résultat de dizaines d’années de luttes quand ceux qui se réclamaient du socialisme se battaient pour cet idéal.

Lire la suite »