07 Jan 2013

ou

PEUT-ON PARLER D’ECOLOGIE ET SE TAIRE SUR LE CAPITALISME 

( et inversement ) ?

 par Raoul Marc Jennar

A. Fondements théoriques et motivations : lectures utiles

1.

« Le travail n’est donc pas l’unique source des valeurs d’usage (…), de la richesse matérielle. Il en est le père et la terre, la mère. »

Karl Marx, Le Capital, Livre I, tome 1.

« La production capitaliste ne développe donc la technique et le processus de production sociale qu’en épuisant les deux sources d’où jaillit toute richesse : la terre et le travailleur. »

Karl Marx, Le Capital, Livre I, tome 2.

 » La véritable barrière de la production capitaliste, c’est le capital lui-même. »

Karl Marx, Le Capital, Livre III, tome 1.

« Une lutte efficace contre la pollution, une défense systématique de l’environnement, une recherche constante de produits de substitution aux ressources naturelles rares, une stricte économie dans l’emploi de celles-ci, réclame donc que les décisions d’investissement et de choix des techniques de production soient arrachées aux intérêts privés et transférées à la collectivité qui les opère démocratiquement ».

Ernest Mandel, Socialisme ou Barbarie au seuil du XXIe siècle, 1993.

Lire la suite »

22 Août 2012

Pour toutes celles et tous ceux qui veulent une gauche de gauche parce qu’ils sont convaincus que le PS ne porte plus la volonté de transformation démocratique et sociale de la gauche, parce qu’ils ont vérifié que le capitalisme est responsable à la fois de l’exploitation des humains et de la planète et que le capitalisme vert proposé par Europe-Ecologie-les Verts est une immense tromperie, le Front de Gauche, avec son projet de société « L’Humain d’abord », offre de multiples entrées pour un engagement fécond.

En effet, l’originalité de ce rassemblement inédit est de donner à chacune et chacun la possibilité de s’intégrer dans la structure de son choix, selon sa sensibilité, ses références, sa propre histoire. Le Front de Gauche rassemble aujourd’hui le Parti de Gauche, le PCF, la Gauche unitaire, Convergence et Alternatives, le Parti Communiste des Ouvriers de France, la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), République et socialisme, la Convention pour une alternative progressiste, la Gauche anticapitaliste.

C’est de cette diversité rassemblée sur une même analyse des méfaits du capitalisme et des dangers majeurs dont il est porteur pour l’avenir même de l’humanité que le Front de Gauche puise sa force. Dans chacune de ses composantes, on trouve des militant(e)s de qualité, dont le projet n’est pas de « faire carrière » en politique, mais de porter l’engagement politique comme une mission au service de l’intérêt général, c’est-à-dire comme une mission au service de la République.

J’ai fait, il y a deux mois, le choix d’adhérer au Parti de Gauche. Depuis, plusieurs m’ont demandé : pourquoi cette structure-là plutôt qu’une autre au sein du Front de Gauche ? Je vais m’efforcer de répondre et je ne peux le faire qu’en inscrivant mon choix dans l’itinéraire politique qui est le mien.

Lire la suite »

19 Août 2012

Je suis vraiment désolé de ne pouvoir participer aux Estivales du Parti de Gauche, puis du Front de Gauche la semaine prochaine. Depuis octobre de l’an passé, je me suis engagé à participer au festival « Un livre à la mer » qui se tient chaque année, aux mêmes dates, à Collioure. J’y avais participé en 2009 pour parler de « Malraux et l’Asie » aux côtés de Jorge Semprun qui traitait de « Malraux et l’Espagne ».

Cette année, le thème, c’est « la liberté de pensée » et je vais présenter une communication sur « L’héritage des Lumières, un legs en péril ? ». De même je vais participer à un débat sur la question « liberté de pensée, acte de rébellion, acte citoyen ?  » Il m’est impossible d’être à Grenoble et à Collioure en même temps, ni de me partager, vu la distance entre les deux villes (je l’ai envisagé).

Je souhaite plein succès aux Estivales. Pour un renforcement du Parti de Gauche. Pour un élargissement du Front de Gauche. Pour une mobilisation sans faille contre le traité de l’austérité permanente et de la démocratie bafouée que veut faire ratifier Hollande.

26 Juin 2012

 

Pour justifier l’abandon du front républicain face au fascisme, pour ternir l’image de Jean-Luc Mélenchon et du Front de Gauche, l’UMP a invoqué un soutien à l’antisémitisme supposé de Mikis Théodorakis, en utilisant un morceau de phrase d’une interview de ce poète et compositeur grec, résistant antifasciste notoire. Celui-ci répond d’une manière absolument sans ambiguïtés à ses détracteurs dans le texte ci-dessous :

Je suis Grec et fier de l’être, car nous sommes le seul peuple en Europe qui, pendant l’occupation allemande (1941-1944), non seulement n’a pas exercé de poursuites contre les Juifs mais, au contraire, les a aidés à vivre et à survivre avec tous les moyens dont nous disposions.

À l’époque, J’étais moi-même partisan de l’Armée populaire de Libération et je me souviens que nous avions pris sous notre protection de nombreuses familles de Juifs Grecs, que nous nous sommes souvent battus contre les SS pour les sauver et beaucoup d’entre nous l’ont payé de leur vie.

Lire la suite »

13 Juin 2012

La langue de bois m’est étrangère. La propagande qui dit le contraire de la réalité me l’est tout autant.

Si le résultat du candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle fut à mes yeux un succès – le score à deux chiffres tant espéré lorsque fut lancée cette candidature – le résultat du premier tour des législatives est un échec. Un échec parce que le résultat de la présidentielle n’est pas confirmé. Un échec parce que le nombre de députés en situation d’être élus est dérisoire par rapport  à l’action que nous entendons mener pour que le résultat final de la présidentielle débouche sur une capacité à imposer une vraie alternative démocratique, sociale et écologique. Un échec parce que celui qui a porté avec un talent exceptionnel le message du Front de Gauche lors de la campagne présidentielle ne pourra pas le porter à l’Assemblée nationale.

Lire la suite »

20 Sep 2011

‎ »Et permettez moi un mot à l’attention de mes amis socialistes et d’Europe Ecologie/Les Verts. Ma franchise sera excusée.
Il y a vingt ans vous nous disiez : soyez démocratique et nous sommes devenus démocratiques.
Il y a dix ans, vous nous disiez : soyez écologistes et nous sommes devenus écologistes.
Alors aujourd’hui, à vous amis socialistes et écologistes, nous vous disons : soyez de gauche ! »
Pierre Laurent, discours de clôture de la Fête de l’Humanité

14 Sep 2011

Le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP) interpelle le Front de Gauche sur le volet européen de son programme. Un volet majeur puisqu’on le sait, le droit communautaire conditionne quasiment tous les aspects des politiques nationales au point qu’en fait, chaque chapitre d’un programme politique global devrait être assorti d’un volet européen. Cette interpellation du M’PEP ne manque pas de pertinence.

A juste titre, il observe que la plupart des propositions avancées dans le programme du Front de Gauche ne peuvent devenir des réalités qu’avec l’accord des 26 autres Etats membres de l’Union européenne et que de très nombreuses réformes au niveau national se heurteraient au gardien de la prééminence des traités européens sur le droit national, c’est-à-dire le Conseil constitutionnel, que l’opposition ne manquerait pas de saisir.

A juste titre, il observe que le traité de Lisbonne et la Constitution de la Ve République ne sont pas compatibles avec les politiques présentées par le Front de Gauche.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , ,