05 Sep 2011

Des commentaires récents à un texte posté sur ce blog remettent en cause le clivage gauche/droite qui, selon leurs auteurs, serait daté, obsolète. Il ne correspondrait plus aux réalités de notre temps où, nul ne peut le contester, on voit des acteurs politiques (soutenus par des intellectuels) étiquetés à gauche promouvoir et, quand ils sont en capacité, mettre en oeuvre des choix qui appartiennent incontestablement aux options de la droite en ce qu’elles sont celles du monde des affaires et de la finance. Ce fut manifeste sous les gouvernements socialistes, à partir de 1983. C’est encore le cas des principaux candidats aux primaires du PS qui proposent un socialisme d’accompagnement d’un capitalisme plus débridé que jamais.

Faut-il dès lors abandonner ce clivage gauche/droite ? Au motif que des acteurs politiques qui se disent de gauche alors qu’ils adhèrent à ce que la gauche est censée combattre, faut-il renoncer à ce mot pour désigner une orientation, des valeurs et des principes ? Je livre des éléments de réflexion forcément incomplets. D’abord parce que je ne dispose pas ici, au Cambodge, des références et des notes personnelles que je voudrais consulter. Ensuite et surtout, parce que je n’ai pas la prétention de fournir ici et maintenant un texte que je pourrais considérer comme définitif.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , , ,

02 Juin 2010

Dans le cadre du Mémorandum conclu avec le FMI, le gouvernement grec prépare un vaste programme de privatisation des entreprises de service public. Les privatisations annoncées concernent, jusqu’à aujourd’ hui:

L ‘entreprise publique ferroviaire OSE.

Les compagnies d’eau d’ Athenes et de Thessalonique (EYDAP et EYATH).

L’entreprise d’électricité PPC (DEI), le secteur du gaz naturel (DEPA) et du raffinage (ELPE).

Probablement les parts restantes dans le capital de l’ex-entreprise publique de télécommunication OTE.

Les ports, aéroports et autres infrastructures publiques.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , ,

30 Nov 2009

Du 30 nov. au 2 déc., une semaine avant le sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague, se tiendra à Genève la 7e conférence ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Le choix des dates, bien entendu, n’est pas innocent. Il s’agit, pour l’OMC de peser sur les négociations sur le climat pour que le dogme du libre-échange et la liberté d’action des acteurs privés ne soient pas entravés.

On l’oublie trop souvent, l’OMC s’est vue conférer une puissance considérable par nos gouvernements de droite comme de gauche. Les accords qu’elle gère depuis 1995 imposent un principe  dans tous les domaines : aucun obstacle ne peut entraver les échanges. Toutes les dispositions en matière sociale, fiscale, d’éducation, de santé, d’environnement, de communication, de transport, etc., susceptibles de provoquer une discrimination dans la libre concurrence doivent être abrogées.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , ,

06 Nov 2009

Alors que depuis plus de trente ans maintenant l’imposition de la flexibilité dans l’organisation du travail a conduit à une forte dégradation du statut des travailleurs de la fonction publique et du statut des travailleurs salariés du secteur privé, ainsi que de leurs conditions de rémunération, une offensive encore plus profonde contre le droit du travail s’est mise récemment en place et s’amplifie d’année en année depuis que la Commission européenne en 2005 a décrété qu’il était nécessaire de « moderniser le droit du travail ». Depuis lors, tant à travers des mesures nationales (comme les diverses réformes en France qui ont déstabilisé le code du travail en profondeur) que par le biais d’interventions de l’Union européenne, les droits les plus centraux constituant le cœur même du droit du travail et du droit syndical ont subi des attaques puissantes, indignes de systèmes politiques qui se réfèrent à la démocratie.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , ,

05 Mai 2009

Un des éléments les plus spectaculaires de la déclaration ministérielle adoptée lors de la conférence de l’OMC à Hong Kong, en décembre 2005, est sans conteste l’Annexe C aux articles 25 à 27 d’un document dont on ignore trop souvent qu’il vaut traité international.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , ,

19 Avr 2009

Le 4/9/2008 le Parlement européen a adopté par 525 voix pour, 77 voix contre et 7 abstentions, une résolution sur le commerce des services.

On peut y lire ceci :

(…)

La résolution reconnaît en outre la souveraineté des États et, par voie de conséquence, leur droit de réglementer dans tous les secteurs des services, et notamment dans le secteur des services publics, pour autant que les réglementations soient conformes à l’AGCS. Les députés encouragent également le respect de normes environnementales et de qualité de manière raisonnable et objective, sans qu’elles constituent des entraves inutiles aux échanges commerciaux.

(…)

 Cette résolution a été adoptée par toute la droite, Modem inclus, mais aussi par Parti Socialiste Européen, dont les socialistes français présents ce jour-là :  Arif, Berès, Bono, Carlotti, Castex, Cottigni, Désir, Douay, Lefrançois, Lienemann, Peillon, Pribetich, Rocard, Roure, Savary, Schapira, Vaugrenard, Vergnaud, Weber,

\\ Mots Clés : , , ,

20 Fév 2009

 Les mobilisations contre le démantèlement de l’école publique, de l’université publique, de l’hôpital public sont-elles le fruit d’une formidable intox ? Face à la rumeur, le gouvernement serait impuissant à démentir les intentions de privatisation qui lui sont prêtées.  Pauvre Darcos ! Pauvre Pécresse ! Pauvre Bachelot !  On ne les croit pas. On ne croit pas à la pureté de leurs intentions et à leur « engagement » en faveur du service public.  A cause des méchants mensonges qui circulent sur Internet !

Dans le style « faux-cul » qui lui est incomparable, le quotidien « Le Monde » (édition du vendredi 13 février 2009, p.10) s’inquiète des effets de la rumeur, du « buzz », un anglicisme qui désignerait la fausse information disséminée par Internet. Reconnaissant que l’information véhiculée sur la toile est devenue un des principaux éléments de formation de l’opinion, l’auteur de l’article dénonce un « travail de sape » où « les petites rumeurs préparent le terrain aux plus grosses ».

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , ,