05 Sep 2011

Des commentaires récents à un texte posté sur ce blog remettent en cause le clivage gauche/droite qui, selon leurs auteurs, serait daté, obsolète. Il ne correspondrait plus aux réalités de notre temps où, nul ne peut le contester, on voit des acteurs politiques (soutenus par des intellectuels) étiquetés à gauche promouvoir et, quand ils sont en capacité, mettre en oeuvre des choix qui appartiennent incontestablement aux options de la droite en ce qu’elles sont celles du monde des affaires et de la finance. Ce fut manifeste sous les gouvernements socialistes, à partir de 1983. C’est encore le cas des principaux candidats aux primaires du PS qui proposent un socialisme d’accompagnement d’un capitalisme plus débridé que jamais.

Faut-il dès lors abandonner ce clivage gauche/droite ? Au motif que des acteurs politiques qui se disent de gauche alors qu’ils adhèrent à ce que la gauche est censée combattre, faut-il renoncer à ce mot pour désigner une orientation, des valeurs et des principes ? Je livre des éléments de réflexion forcément incomplets. D’abord parce que je ne dispose pas ici, au Cambodge, des références et des notes personnelles que je voudrais consulter. Ensuite et surtout, parce que je n’ai pas la prétention de fournir ici et maintenant un texte que je pourrais considérer comme définitif.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , , ,

10 Avr 2010

  Le 4° rassemblement citoyen organisé par les résistants d’hier et d’aujourd’hui.

 L’APPEL DU CNR. MANIFESTATION ANNUELLE AU PLATEAU DES GLIERES.

 Il y a 62 ans, le Conseil National de la Résistance, dans la clandestinité, a jeté les bases du système social français que la droite réactionnaire et ultralibérale  au pouvoir actuellement, démantèle avec obstination.

Bientôt, la retraite par répartition, la sécurité sociale et toutes ces belles conquêtes sociales seront des vestiges du passé. Elles ont cimenté notre « vivre ensemble » en affirmant haut et fort les idéaux républicains de liberté, d’égalité et de fraternité. Dans les jours sombres de notre histoire, ces mots inscrits sur le fronton de nos mairies ont toujours permis aux hommes de combattre l’injustice et la barbarie de sorte que la solidarité et la justice puissent ramener la lumière et la vie dans notre pays.

En 2004, les résistants ont lancé un appel pour un nouveau programme adapté au monde d’aujourd’hui.

L’actuelle dictature internationale des marchés financiers menace la paix et la démocratie. Le fascisme toujours se nourrit des injustices sociales et de la haine des autres. Dans cette époque trouble où l’argent est roi, le ciel s’assombrit et l’orage se prépare. La vigilance est de rigueur. L’insurrection pacifique contre la marchandisation de tout est d’une impérieuse nécessité. Il faut combattre la compétition à outrance et la guerre de tous contre tous. La concurrence effrénée n’apporte que des jours sombres. La solidarité et la coopération doivent redevenir des objectifs à atteindre. N’oublions pas le slogan lancé par ceux qui ont combattu la barbarie nazie:

 RESISTER C’EST CREER ; CREER C’EST RESISTER.

 Nicolas Sarkozy après son élection de 2007 n’a eu de cesse de s’approprier les symboles de la résistance. La lettre de Guy Mocquet, puis sa visite annuelle au plateau des Glières devant la stèle des résistants, montrent sa volonté de détourner la mémoire nationale pour servir sa politique. Hélas, elle est en totale contradiction avec les idéaux du CNR. Afin de réagir à cela, les citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui organisent chaque année un rassemblement citoyen au plateau des Glières. La 4° édition de cette manifestation aura lieu le dimanche 16 mai 2010. Elle est organisée par l’association CRHA ( Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui ). En allant sur les liens ci-après vous pouvez avoir une idée du rassemblement 2009. 

  http://www.citoyens-resistants.fr/

 http://www.fsd74.org:80/spip.php?article2287

\\ Mots Clés :

21 Oct 2009

Jeudi 22 octobre 2009 à 10h : Sur ordre de Nicolas Sarkozy, la dernière lettre écrite par Guy Môquet avant d’être exécuté (avec Jean-Pierre Timbaud et Charles Michels et autres camarades) le 22 octobre 1941, sera lue dans tous les établissements scolaires.

Jeudi 22 octobre 2009 à 11h : Avant-dernière projection de presse de « Walter, Retour en Résistance » documentaire de Gilles Perret qui dénonce la récupération étatique de l’histoire de la résistance, et la mise à mal des valeurs du programme du Conseil National de la Résistance. (Cinéma Espace St Michel – 7 place St Michel – 75005 M°/ RER St Michel). Sortie nationale le 4 novembre.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , ,

17 Oct 2009

« Les annonces successives des différentes réformes peuvent donner l’impression de patchwork  […] A y regarder de plus près on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme. La Liste des réformes? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1945 sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du conseil national de la Résistance! »

DENIS KESSLER, ancien vice président du MEDEF et actuellement PDG du groupe SCROR    in CHALLENGES oct 2007

\\ Mots Clés : ,

20 Avr 2009

En ce lundi 20 avril, je commence la campagne électorale du NPA pour la circonscription du sud-est. Et je la commence dans un lieu chargé de symboles.

 Ici, sur le Vercors, s’est manifesté le refus de la fatalité, alors que tout inclinait à la résignation.

Ici, sur le Vercors, des femmes et des hommes ont choisi la révolte plutôt que la soumission. Ils ont connu le prix du sang et des larmes.

Ici, sur le Vercors, ce village héroïque et martyrisé exprime à lui seul l’absolue nécessité pour les peuples d’Europe de vivre en paix et de construire un destin partagé fondé sur des valeurs d’égalité et de justice.

  Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

25 Mai 2004

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et transmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , ,