23 Fév 2010

 

En complément au communiqué de l’AFPS sur la répression de la campagne BDS par le gouvernement français

La contre-offensive juridique coordonnée par l’ambassade d’Israël avec des associations pro-israéliennes et l’appui des autorités françaises peut de surcroît se heurter à une contradiction juridique. Si le boycott d’Israël et de sa production en tant que tel tombe notamment sous le coup des articles 225-1 et 225-2 du Code pénal et de l’article 24, alinéa 8, de la loi du 29 juillet 1881, en revanche aucune loi ne réprime celui des produits de la colonisation israélienne. Au contraire, ces derniers sont directement visés par plusieurs textes européens et français :

–  l’Accord d’association Union européenne-Israël, qui, par son article 83, exclut les produits des colonies des avantages fiscaux dont jouissent ceux « du territoire israélien ». Autrement dit, ils doivent acquitter des taxes qu’ils fraudent en se présentant comme produits d’Israël. Dans son avis en date du 29 octobre 2009, l’avocat général de la Cour européenne de justice, précise que « le régime préférentiel en vertu de l’accord CEE-Israël ne peut être appliqué à un produit originaire de Cisjordanie et, plus généralement, des territoires occupés »  ;

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

18 Jan 2010

Le procès de Sakina a eu lieu le mercredi 13 janvier à Bordeaux suite à la plainte de Carrefour pour « dégradation » (deux autocollants sur des emballages !), de la Chambre de commerce France-Israël et de l’association pro-israélienne Avocats sans frontières  pour « incitation à la haine raciale et discrimination. »

 Le procès a donné lieu à un rassemblement où de nombreuses organisations ont pris la parole : Ligue des Droits de l’Homme, Europalestine, AFPS, Génération Palestine, Solidaires, FSU, NPA,… Voici l’intervention de l’UJFP

 Cher(e)s amis, cher(e)s camarades,

 J’interviens ici en tant que co-président de l’Union Juive française pour la Paix et au nom de son Bureau national.

 Je ne vais pas vous dire longuement ce que vous savez déjà : il n’y a pas d’antisémitisme à examiner la politique d’un Etat, l’Etat israélien en l’occurrence, à constater qu’il se comporte en Etat criminel, à constater que les Etats dominants lui laissent poursuivre cette politique criminelle en toute impunité, et à choisir en citoyens du monde attachés aux droits humains d’appeler à faire ce que nos gouvernants ne font pas, avec la volonté de créer un mouvement pour peser afin que nos gouvernants soient obligés de le faire : sanctionner le crime. C’est cela, la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions.

 Il s’agit bien de dire aux citoyens israéliens : vous ne pouvez pas continuer à tolérer ou à soutenir des gouvernements qui violent ainsi les droits humains et commettent de tels crimes. Avec les organisations de la société civile palestinienne, car il y a une société palestinienne et vous devez en reconnaître l’existence, nous vous appelons solennellement à respecter le droit international, à lever le blocus de Gaza, à cesser l’occupation de la Cisjordanie, à démanteler les colonies et le mur de la honte, à reconnaître le droit au retour des réfugiés, à cesser d’annexer Jérusalem Est, etc.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

25 Avr 2008

 Souvent, dans la presse occidentale, il s’écrit que le Cambodge est une dictature, que la corruption y sévit, que le système judiciaire est aux ordres des puissants, que la liberté de la presse n’existe pas. On peut lire de telles assertions dans la presse et l’édition au Cambodge même.

La présente note se propose de dresser un état des lieux aussi honnête que possible.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , , , ,