26 Avr 2011

2012: La gauche? Combien de divisions?

Nous vous contraindrons à vous unir!

Signer la pétition –   Voir les signataires


Nous vous contraindrons à vous unir !

Vous, les responsables et militants du Front de Gauche, du NPA et de Europe Ecologie Les Verts qui étiez à nos côtés dans les rues à l’automne dernier, pour nous opposer bien sûr à la contre réforme des retraites, mais avant tout parce que nous voulons une autre société, vous avez vu que nous étions des millions qui, en se parlant se sont rendus compte que nos aspirations et nos analyses étaient les mêmes :
– urgence d’une plus grande justice sociale
– urgence d’une prise en compte réelle de l’écologie
– urgence de la fin des inégalités engendrées par le libéralisme.
Chacun dans vos structures, vous reprenez ces thèmes et défendez pour l’essentiel des idées dans lesquelles nous nous reconnaissons par delà vos nuances, vos différences, voire vos divergences et vos contradictions internes (alliances tacites ou affichées avec des pro-nucléaires alors que vous affirmez vouloir sortir du nucléaire, par exemple).

Si vous vous arrogez chacun le monopole de l’analyse politique la plus pertinente, si vous continuez, chacun de votre côté, de décréter que l’essentiel porte sur tel point plutôt que sur tel autre, si vous persistez à vous auto-décerner les labels du plus soucieux de l’environnement, du plus représentatif de la lutte des classes ou du plus anticapitaliste …

Bref si vous mettez tout en œuvre pour partir à la bataille de 2012 en ordre dispersé, sachez que vous nous trahissez parce que, en étant dispersés, vous semblez perdre de vue l’essentiel.

Les institutions ─ que nous voulons changer en élisant une Assemblée Constituante ─ sont ainsi faîtes que, pour faire triompher ces idées, il est nécessaire d’être présent au deuxième tour et de l’emporter.

Dispersés vous nous condamnez à un deuxième tour au cours duquel aucune de ces idées ne sera représentée par les candidats que vous aurez laissés en présence : UMP, PS, voire FN. Vous nous condamnez au bipartisme que vous prétendez combattre.

Si vous présentez chacun un candidat, quitte pour certains à usurper l’adjectif unitaire, nous ne vous départagerons pas parce qu’il est sans intérêt de savoir lequel d’entre vous aura été battu avec le meilleur score.

Nous les citoyens, militants ou non, nous sommes déjà unis dans les luttes. Vous n’avez pas le droit à votre échelle d’être désunis et de nous priver ainsi d’une victoire à notre portée.

Vous n’avez pas le droit de jouer objectivement le jeu du PS, à moins que vous ne vouliez nous obliger à vous démontrer par l’absurde ce qu’est une révolte citoyenne en glissant chacun autant de bulletins dans l’urne que vous présenteriez de candidats.

UNISSEZ-VOUS, sinon, nous ferons tout pour vous empêcher de vous compter.

Puisse votre sens des responsabilités triompher de vos œillères, de vos ego respectifs et de vos stratégies suicidaires. Cela vous évitera d’avoir à faire le total des bulletins nuls émanant de citoyens trahis par vous.
Il en est encore temps. Sinon, nous ne vous départagerons pas !


Signer la pétitionVoir les signataires

 

\\ Mots Clés : ,

31 Mar 2011

Cette phrase prononcée par Martine Aubry à propos de ce qui se passe à Marseille est consternante. Les éléments rassemblés par Arnaud Montebourg sur les pratiques en cours au Conseil général des Bouches-du-Rhône fournissent pourtant des preuves de pratiques totalement incompatibles avec l’éthique comme avec la Justice.

Comment créditer un parti politique dirigé par quelqu’un qui prononce de tels propos de la moindre légitimité à diriger le pays ?

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , ,

21 Fév 2011

par

Philippe Marlière, Rue 89, 18 février 2011

Il y a deux ans, Philippe Marlière, maître de conférences en science politique à l’University College London, qui a beaucoup nourri l’argumentaire contre le traité constitutionnel européen, qui s’est beaucoup interrogé dans ses livres sur la social-démocratie, avait écrit à Martine Aubry pour expliquer pourquoi il quittait le PS pour rejoindre le NPA. J’avais alors publié sa lettre. Il me semble normal que je reproduise l’article qu’il vient de publier sur Rue 89 pour expliquer pourquoi il quitte le NPA. Je partage l’essentiel de ce qu’il exprime.

Comme tant d’autres camarades, je quitte le Nouveau Parti anticapitaliste sur la pointe des pieds. Je ne regrette pourtant pas de l’avoir rejoint il y a deux ans. Le NPA souhaitait se donner les moyens d’en finir avec l’hégémonie à gauche d’un Parti socialiste qui n’a tiré aucune leçon de la crise du capitalisme et qui vient de se rallier aux institutions monarchiques de la Ve République.

Le nouveau parti semblait le mieux placé pour rassembler une gauche de gauche, plurielle et unitaire. Il apparaissait le plus résolu dans son combat anticapitaliste, le plus à même de susciter un espoir dans les milieux populaires et chez les jeunes. L’objectif était ambitieux, aléatoire, mais réalisable.

Le « pari du grand parti » de la gauche anticapitaliste a, selon moi, spectaculairement échoué.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

17 Fév 2011

C’est maintenant une certitude, Strauss-Kahn sera candidat.

Que font les partis et mouvements à la gauche du PS ?

Leur silence n’est pas tolérable.

Il faut exiger qu’ils s’expriment et disent clairement maintenant : il n’y aura en aucun cas soutien à Strauss-Kahn si le PS en fait son candidat.

Il ne suffit pas de changer la personne ; il faut changer de politique. Strauss-Kahn, c’est un Sarkorose.

rmj



\\ Mots Clés : , , ,

14 Fév 2011

Le NPA, c’est fini. Il ne reste sous cette étiquette que la vieille LCR lénino-trotskiste avec son arrogance, son sectarisme, son dogmatisme. Triste échec d’une belle espérance ! Mais aussi terrible irresponsabilité de militants qui prétendent se préoccuper par priorité des plus faibles, des victimes de l’exploitation capitaliste. Avec une morgue qui est un aveu, ils ont fait, lors de ce congrès-enterrement, la démonstration de leur mépris pour celles et ceux qui souffrent et qui n’en peuvent plus d’attendre des changements qui ne viennent pas.

Quant à nous, les déçus et les trompés de cette pénible expérience, ce qui nous importe, c’est l’absolue nécessité et l’urgence d’une vraie alternative. Nous ne crachons pas avec dédain sur le suffrage universel qui offre à nos yeux, conjugué à une pression populaire pacifique, la seule voie vers cette alternative.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , ,

08 Fév 2011

Après les élections européennes où le NPA a connu une cuisante défaite, l’unité de la gauche de gauche semblait à l’ordre du jour au sein du parti. A la veille des élections régionales, des initiatives heureuses avaient été prises. Mais en fin de parcours, les vieux réflexes ont repris le dessus et le NPA est allé seul aux élections campé dans sa pureté doctrinale et stratégique. Certes, les partenaires possibles n’ont pas toujours facilité le rassemblement, loin de là. Mais qui a dit que l’unité serait un long fleuve tranquille ?

Et pourtant, le calcul de ce qu’aurait donné l’unité aux européennes aurait du faire réfléchir : les Le Pen père et fille n’auraient pas été élus, la gauche de gauche française aurait représenté à elle seule (sans compter ses partenaires dans d’autres pays) un poids significatif. Et pourtant, le Limousin a offert le superbe exemple, aux directions nationales du NPA comme du PCF, que loyauté et unité sont possibles entre partenaires de cultures politiques différentes.

Je n’oublie pas que j’ai défendu à la veille des européennes la position du NPA et que je l’ai portée pendant la campagne. Ce fut pour moi l’occasion de vérifier notre erreur et donc la mienne. J’en ai tiré les conclusions qui s’imposaient.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , ,

16 Nov 2010

Bonjour,

Vous trouverez  sur le site :  http://www.france.attac.org/spip.php?article11893 un document Attac-Copernic qui fait le point des propositions alternatives pour les retraites  et ci-dessous un communiqué d’Attac.  J’ose une question : les partis à la gauche du PS sont-ils capables de se fédérer sur un tel document ?

J’interpelle directement le Parti de Gauche et le NPA qui seront en congrès sous peu : quelle suite allez-vous réserver à ce document majeur ?  Et le PCF qu’en fera-t-il ?

Voici un exemple incontestable d’analyse et de propositions de fond sur lesquelles  le rassemblement de la gauche de gauche pourrait et devrait se faire.

Raoul
Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , ,