29 Mai 2011

Il y a six ans, le peuple français – massivement le peuple de gauche –  rejetait le « traité établissant une Constitution pour l’Europe ». Pendant les longs mois qui avaient précédé le référendum, en fait depuis octobre 2004 et « l’appel des 200 », peu à peu le peuple s’était réapproprié son destin.

Comme on l’a vu rarement dans le passé,  on a assisté à un intense travail de prise de connaissance et d’analyse du texte proposé – en fait, la collection des différents traités européens adoptés depuis 1957 auxquels s’ajoutaient de nouvelles dispositions.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

01 Déc 2009

Aujourd’hui, le traité de Lisbonne entre en application. C’est-à-dire, pour l’essentiel, ce qui se trouvait dans le traité constitutionnel européen, que les peuples de France et des Pays-Bas ont rejeté sans que cela modifie ensuite l’attitude des partisans du TCE (la droite, mais aussi les centristes, les sociaux-démocrates et les Verts (qui viennent, sauf Bové, de soutenir le programme nucléaire de la Commission européenne). Pour ces gens-là, il n’y a de démocratie que lorsqu’on est d’accord avec eux.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

06 Oct 2009

Avec la ratification irlandaise du traité modifiant les traités européens encore appelé Traité de Lisbonne, tout ce qui justifiait le rejet de ce traité qui n’était en fait qu’un copier-coller du Traité établissant une Constitution pour l’Europe (TCE) va devenir réalité. Les millions de femmes et d’hommes qui ont dit « non » à une Europe des inégalités vont, dans un contexte aggravé par la crise du capitalisme, devoir maintenant en subir les effets.

 Il n’est pas inutile de rappeler ne fut-ce que synthétiquement, ce qui attend celles et ceux qui ne vivent que de leur travail – quand ils en ont. Il n’est pas non plus inutile de garder en mémoire l’appui qu’ont apporté à ce traité, aux côtés de la droite, les socialistes et les Verts.

  Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , ,

18 Avr 2009

 La Cour de justice européenne détient une part essentielle du pouvoir législatif dans l’Union. A la différence de nos juridictions, elle statue pour l’avenir par disposition générale et à l’égard de tous, comme la loi elle-même.

Par deux arrêts, capitaux pour le devenir de « l’Europe sociale », elle vient de trancher la question de savoir si les syndicats ont le droit d’agir contre des entreprises qui utilisent les libertés économiques garanties par le traité de Rome pour abaisser les salaires ou les conditions de travail.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

17 Mar 2009

 « Alignement de la France » , « perte d’indépendance de la France », « abandon d’une défense européenne », voilà quelques formules qu’on entend aujourd’hui dans la bouche des socialistes et de quelques élus de droite à propos de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’OTAN.

Et pourtant, le PS comme l’UMP ont soutenu, lors du débat sur le traité constitutionnel européen, et ils soutiennent dans le traité de Lisbonne, les dispositions suivantes :

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , ,

21 Déc 2008

Je partage, comme tant d’autres, l’espoir de voir se construire ce que Pierre Bourdieu appelait une « gauche de gauche » qui, sans complexe, reconnaîtrait la réalité de la lutte des classes, dénoncerait le capitalisme comme responsable de l’exploitation des humains et de la nature et porterait un projet alternatif conduisant vers une société consacrant l’autogouvernement des humains en harmonie avec la nature.

J’ai, comme tant d’autres, souffert de l’échec rencontré lors de la tentative de donner au « non » de gauche au TCE une traduction politique. Un échec dont la responsabilité première revient au Parti Communiste Français qui, une semaine après le référendum du 29 mai 2005, annonçait la candidature de MG Buffet, ce qui a conditionné l’attitude de la LCR et toute la suite.

Je tire, à l’inverse de beaucoup d’autres, des leçons différentes de cet échec. Et je ne veux pas revivre le scénario de 2006 qui n’a laissé, à gauche, qu’un champ de ruines. Et d’immenses déceptions. Or, j’observe que l’illusion, créée par les 125 propositions, d’une possible unité sur un projet alternatif, amène certains à reprendre le même scénario. Ces 125 propositions, dont certains aujourd’hui font une sorte de bible, restent pour moi comme le plus petit dénominateur commun dont je retiens surtout les sujets passés sous silence, les ambiguïtés et les concessions, toutes faiblesses consenties dans l’espoir de voir le PCF renoncer à imposer sa candidature.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , ,

11 Nov 2008

Mosset, 11 novembre 2008

Cher Jean-Luc,

Au nom de ce qui nous rapproche, permets-moi de t’écrire avec amitié, mais avec franchise.

Nous fûmes ensemble pour faire campagne contre le Traité établissant une Constitution pour l’Europe. Nous nous sommes retrouvés à Versailles, le 4 février dernier, pour combattre ce copié-collé du TCE qu’est le Traité de Lisbonne.

Entre-temps, tu avais adopté, après le référendum, la synthèse du Mans du PS qui gommait le « non » et, dans ta réponse à ma « lettre ouverte à un socialiste du non », tu avais alors justifié ta position par l’espoir de faire ainsi désigner, comme candidat PS à la présidence de la République, Laurent Fabius, un des artisans de ce néo-libéralisme que tu dénonces (c’est lui qui, parmi beaucoup d’autres mauvais coups, a fait adopter la loi de déréglementation financière). Entre-temps, après avoir combattu en interne la candidature de Ségolène Royal, tu as fait campagne pour elle l’an passé.

Lire la suite »

\\ Mots Clés : , , , , , , ,